pilosité

9 articles
Pourquoi déteste-t-on les femmes poilues?*

Pourquoi déteste-t-on les femmes poilues?*

*Et pas les hommes poilus.

Pourquoi la barbe est un symbole viril (mais pas forcément macho)

Pourquoi la barbe est un symbole viril (mais pas forcément macho)

L’idée qu’exhiber une franche pilosité faciale fait d’un homme un «vrai mec» n’a plus cours, mais on ne fait pas table rase aussi facilement des symboles barbus.

Au Japon, des conducteurs de métro se battent pour pouvoir porter la barbe

Au Japon, des conducteurs de métro se battent pour pouvoir porter la barbe

En 2012, l’agence de transports publics d’Osaka a interdit à ses employés de porter la barbe.

Pourquoi le bouc est éternel

Pourquoi le bouc est éternel

Que vous la trouviez affreuse ou sexy, la barbichette à l'histoire curieuse et floue a des attributs que la barbe ne remplacera jamais.

«Son dos et ses fesses sont très poilus»

«Son dos et ses fesses sont très poilus»

Voici notre nouvelle rubrique de conseils aux lecteurs sur le sexe, les relations, la vie en général...

La barbe vous donne l'air plus viril, mais déplaît à Obama

La barbe vous donne l'air plus viril, mais déplaît à Obama

Le port de la barbe, extrêmement commun aujourd'hui du fait de son retour en grâce il y a quelques années, a des conséquences directes sur le quotidien des mâles, et la façon dont leur entourage les perçoit. C'est ce que rappelle le site New...

De l'importance de savoir décrypter les barbes dans le monde arabe

De l'importance de savoir décrypter les barbes dans le monde arabe

Montre-moi ta barbe, je te dirai qui tu es. Le journaliste Ashraf Khalil, basé au Caire, explique sur la BBC combien il est utile, dans le monde arabe, de savoir décrypter le sens de la pilosité faciale. Le journaliste, qui explique que la barbe...

Pourquoi tant de leaders arabes portent-ils la moustache?

Pourquoi tant de leaders arabes portent-ils la moustache?

C'est un signe de virilité.

Etre roux, c'est pas si facile

Etre roux, c'est pas si facile

Les roux souffrent d'une stigmatisation moins dérisoire qu'on ne le pense. Le politiquement correct ne les a pas encore rattrapés. Loin de là.

Newsletters