Theresa May

19 articles
Casse-tête diplomatique pour les Anglais s’ils gagnent la Coupe du monde

Casse-tête diplomatique pour les Anglais s’ils gagnent la Coupe du monde

Harry Kane et ses coéquipiers font partie malgré eux des relations diplomatiques anglo-russes.

Vladimir Poutine était bien le premier chef d'État à vouloir féliciter Trump pour son investiture

Vladimir Poutine était bien le premier chef d'État à vouloir féliciter Trump pour son investiture

Pas de chance, c'est Theresa May qui l'a eu en premier...

Il existe une façon de toucher la Russie (et Vladimir Poutine) là où ça fait mal

Il existe une façon de toucher la Russie (et Vladimir Poutine) là où ça fait mal

Dans l'affaire de l'empoisonnement de Sergueï Skripal, ce n’est pas de déclarations tonitruantes mais de patience stratégique dont la Grande-Bretagne a besoin.

J.K. Rowling n'a pas supporté que Theresa May soit qualifiée de «pute»

J.K. Rowling n'a pas supporté que Theresa May soit qualifiée de «pute»

L'auteure de la saga Harry Potter a défendu la Première ministre britannique après qu'un écrivain écossais l'a qualifiée de «pute» sur Twitter.

La fin de May en juin?

La fin de May en juin?

L'inattendue défaite électorale de Theresa May et des conservateurs britanniques fait réagir la twittosphère. Elle laisse le Royaume-Uni dans une situation de blocage institutionnel et fait soudain de Jeremy Corbyn le modèle de la gauche française.

En anglais, «Jacques Chirac» se dit «Theresa May»

En anglais, «Jacques Chirac» se dit «Theresa May»

Comme le président français il y a vingt ans, la Première ministre britannique a bouleversé le calendrier électoral pour avoir les mains libres sur l'Europe et profiter de la faiblesse de la gauche. Sans pousser la ressemblance jusqu'à perdre, mais en échouant elle aussi dans sa manœuvre.

En Grande-Bretagne, le Parlement est «suspendu», et le Brexit aussi

En Grande-Bretagne, le Parlement est «suspendu», et le Brexit aussi

La Première ministre conservatrice perd une grosse dizaine de sièges par rapport à 2015 et ne disposera pas d'une majorité absolue. La voilà a priori contrainte d'obtenir le soutien des unionistes nord-irlandais, opposés à un «Brexit dur». Et encore, si elle parvient à se maintenir à la tête de son parti...

Les élections au Royaume-Uni marquent l’entrée dans une ère nouvelle, celle du Brexit

Les élections au Royaume-Uni marquent l’entrée dans une ère nouvelle, celle du Brexit

La campagne des élections générales au Royaume-Uni a évidemment été marquée par les attentats de Manchester et de Londres. Mais la conduite du Brexit est le véritable enjeu de ces élections.

De retour d’Europe, Donald Trump s’est lâché sur Twitter

De retour d’Europe, Donald Trump s’est lâché sur Twitter

Le président américain a publié une série de tweets, dimanche matin, où il s'en est surtout pris à la presse américaine.

Avec le Brexit, la fin des fonctionnaires européens britanniques

Avec le Brexit, la fin des fonctionnaires européens britanniques

Même si les autorités de Bruxelles ont voulu être rassurantes, le compte à rebours a commencé pour les eurocrates anglais de l’Union européenne.

L’auteur de l’article 50 du traité de Lisbonne n’avait pas la possibilité d'un Brexit en tête

L’auteur de l’article 50 du traité de Lisbonne n’avait pas la possibilité d'un Brexit en tête

Celui qui a participé à l’écriture de l’article 50 du traité de Lisbonne ne pensait pas à un possible départ de la Grande-Bretagne.

En Grande-Bretagne, le Brexit joue avec les mots

En Grande-Bretagne, le Brexit joue avec les mots

La décision de Londres de sortir de l'Union européenne a donné lieu à une impressionnante floraison lexicale, bon reflet de la complexité du processus.

L'abandon des industries, la faute originelle de la crise politique actuelle

L'abandon des industries, la faute originelle de la crise politique actuelle

La désindustrialisation est à l’origine de la tentation protectionniste dans les pays anglo-saxons qui ont initié le libre-échange et la mondialisation. Après le Brexit au Royaume-Uni et l’élection de Donald Trump aux États-Unis, la France est à son tour questionnée.

La terrible réponse du Royaume-Uni aux mineurs isolés de Calais

La terrible réponse du Royaume-Uni aux mineurs isolés de Calais

Deux mois après la fermeture du campement de réfugiés à Calais, et après que le Royaume-Uni a refusé de les accueillir, beaucoup des enfants et ados qui y vivaient se retrouvent dans une impasse.

Le Brexit est un casse-tête, la décision de Londres sur le nucléaire le prouve

Le Brexit est un casse-tête, la décision de Londres sur le nucléaire le prouve

Après avoir gelé le projet de construction de deux centrales, piloté par EDF et négocié avant le vote britannique en faveur de la sortie de l’Union européenne, Theresa May choisit de relancer le projet. Pas si simple, le Brexit!

Arrêtons d’emmerder les femmes politiques sans enfant

Arrêtons d’emmerder les femmes politiques sans enfant

Comme la chancelière allemande Angela Merkel ou la Première ministre du Royaume-Uni Theresa May, Nicola Sturgeon, la Première ministre écossaise, est sans cesse questionnée sur le fait qu’elle n’a pas d’enfants. Pour mettre fin à cette curiosité malsaine, elle a choisi de s’expliquer une bonne fois pour toutes dans un livre à paraître, pour, espère-t-elle, «contribuer à créer un climat de tolérance».

Les insultes faites aux États par Boris Johnson, nouveau ministre des Affaires étrangères britannique

Les insultes faites aux États par Boris Johnson, nouveau ministre des Affaires étrangères britannique

L'ancien maire de Londres Boris Johnson vient d'être nommé ministre des Affaires étrangères après le départ du Premier ministre David Cameron du 10 Downing Street. Et ses propos le rattrapent.

Theresa May, première sur la surveillance

Theresa May, première sur la surveillance

La future Première ministre britannique était jusque-là secrétaire d’État à l’Intérieur.

Pourquoi le Royaume-Uni a une Première ministre qui veut rester dans l’Union européenne

Pourquoi le Royaume-Uni a une Première ministre qui veut rester dans l’Union européenne

Theresa May prendra mercredi 13 juillet la place de David Cameron pour négocier la sortie du pays de l'UE. Un paradoxe, puisque la députée s’est opposée au Brexit.

Newsletters