Jean-Christophe Cambadélis

52 articles
Les bons (et les mauvais) perdants des élections législatives

Les bons (et les mauvais) perdants des élections législatives

Il y a ceux qui savent accepter la défaite... et les autres.

La gauche n'a ni créé ni compris le FN

La gauche n'a ni créé ni compris le FN

De récents écrits reviennent sur sa «participation» à la montée en puissance de la formation d'extrême droite, et sur les erreurs d'analyse qu'elle a commises à cette époque.

Comment Cambadélis est devenu la machine à punchlines du quinquennat

Comment Cambadélis est devenu la machine à punchlines du quinquennat

Depuis toujours, l'ancien trotskiste est en roue libre et régale journalistes et politiques de ses bons mots. Pour le meilleur, et parfois pour le pire.

L'étrange litanie des nécrologies du quinquennat

L'étrange litanie des nécrologies du quinquennat

Il reste un an à François Hollande à l'Élysée. Mais opposants, médias et observateurs ne l'y voient déjà plus après 2017.

Régionales 2015: le discours raté de Cambadélis après le premier tour, symbole à lui seul des errements du PS

Régionales 2015: le discours raté de Cambadélis après le premier tour, symbole à lui seul des errements du PS

Tactique froide, autocongratulation déplacée, culpabilisation des électeurs abstentionnistes alors même que l'abstention baisse: le discours de Jean-Christophe Cambadélis est un concentré de tout ce qui ne va pas au parti socialiste.

Au second tour, un candidat peut-il maintenir sa liste seul et contre tous?

Au second tour, un candidat peut-il maintenir sa liste seul et contre tous?

Jean-Pierre Masseret, le candidat du Parti socialiste en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, a décidé de ne pas se retirer malgré les demandes du bureau national. Heureusement pour lui, il a le soutien d'une majorité de ses colistiers.

Maintien, retrait ou fusion des listes au second tour des régionales: qui pense quoi au PS?

Maintien, retrait ou fusion des listes au second tour des régionales: qui pense quoi au PS?

Voici les déclarations de dix ténors du PS et d’un ministre «anonyme» sur la stratégie électorale socialiste au second tour des élections régionales de décembre.

Participation record des journalistes au référendum du PS

Participation record des journalistes au référendum du PS

De vendredi 16 à dimanche 18 octobre, le Parti socialiste organise un référendum sur «l’unité de la gauche» en vue des élections régionales en décembre. Sauf que les conditions du scrutin par internet ne sont pas assez strictes. Et trop tentantes pour les journalistes.

Manuel Valls a gagné sa bataille de Poitiers

Manuel Valls a gagné sa bataille de Poitiers

Le Premier ministre a su tirer parti d'un congrès déjà joué pour donner avec force son interprétation de la motion majoritaire et défendre brillamment sa politique.

Annoncé tranquille, le Congrès du parti socialiste a finalement été très agité

Annoncé tranquille, le Congrès du parti socialiste a finalement été très agité

Entre la contestation des frondeurs, la tribune d'Arnaud Montebourg et l'aller-retour à Berlin de Manuel Valls, le 77e congrès du Parti socialiste n'a pas été de tout repos.

Municipales au Pontet: les «pronostics gagnants» d’Estrosi... ont tout faux

Municipales au Pontet: les «pronostics gagnants» d’Estrosi... ont tout faux

La victoire de Joris Hébrard était prévisible mais le député-maire de Nice donnait la candidate UMP favorite.

Le PS dans la hantise d’un grand déclassement politique

Le PS dans la hantise d’un grand déclassement politique

Seule l’émergence d’un mouvement social d’envergure pourrait mettre en danger un pouvoir rose pâle en déclin. On n’en voit guère les prémisses, mais les eaux dormantes d’aujourd’hui ne seront peut-être pas éternellement calmes...

Au PS, l’ère Cambadélis a vraiment commencé

Au PS, l’ère Cambadélis a vraiment commencé

Le premier secrétaire a su se placer au cœur des équilibres d’un courant majoritaire bigarré. Mais saura-t-il se servir de sa nouvelle marge de manœuvre pour faire pression sur l'exécutif en vue de la prochaine présidentielle?

Hollande le «bouclier» et Valls le «glaive»: le douteux parallèle historique de Jean-Christophe Cambadélis

Hollande le «bouclier» et Valls le «glaive»: le douteux parallèle historique de Jean-Christophe Cambadélis

En comparant le duo exécutif à un «bouclier» protégeant la France et à un «glaive» visant à la reconquérir, le premier secrétaire du PS emprunte aux pétainistes une théorie visant à réhabiliter le maréchal.

Le Parti socialiste existe toujours... sur le papier

Le Parti socialiste existe toujours... sur le papier

La lecture des motions pour le congrès qui se tiendra à Poitiers en juin montre combien il y a d'un côté la littérature de la rue de Solférino et de l'autre la politique menée par François Hollande et Manuel Valls.

Jean-Christophe Cambadélis: «La gauche traverse une crise majeure»

Jean-Christophe Cambadélis: «La gauche traverse une crise majeure»

Roselyne Febvre (France 24) et Jean-Marie Colombani (Slate.fr) interviewaient dans l'émission «Politique» le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

Déni, colère, marchandage, dépression, acceptation: les cinq phases de la défaite socialiste

Déni, colère, marchandage, dépression, acceptation: les cinq phases de la défaite socialiste

Une claque électorale, c'est un peu comme un deuil. Démonstration avec celle que vient d'essuyer le PS aux élections départementales.

Bouches-du-Rhône: Guérini seul au monde

Bouches-du-Rhône: Guérini seul au monde

Les cartes sont complètement brouillées dans le département, où le président du conseil général est candidat à sa succession. Sur fond de divisions du PS, la droite pourrait l'emporter. A moins que les socialistes ne le soutiennent en espérant qu'il parte en 2017...

Oubliez la fin de vie, à gauche, la tendance est au «suicide»

Oubliez la fin de vie, à gauche, la tendance est au «suicide»

Désunion aux élections départementales, risque d'une élimination dès le premier tour en 2017: le «suicide» de la gauche est sur toutes les lèvres.

L'élection présidentielle devient une élection à un tour

L'élection présidentielle devient une élection à un tour

Le mode de scrutin n'a pas changé en France. Mais l'influence du Front national sur le jeu politique a modifié les stratégies des partis. Désormais, ce qui compte, c'est d'être qualifié au second tour pour affronter Marine Le Pen. Et cela explique les choix droitiers de Nicolas Sarkozy ou le retour aux valeurs de gauche de François Hollande.

Newsletters