relance

36 articles
En économie, à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent

En économie, à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent

L'Europe se divise à nouveau entre les partisans du «keynésianisme» et des politiques de relance, et les «austéritaires», incarnés par l'Allemagne. Les résultats comparés des deux approches sont pour l'instant sans appel.

En Russie et en Grèce, le populisme face à la complexité du monde

En Russie et en Grèce, le populisme face à la complexité du monde

Les populistes au pouvoir paient cher leur refus de voir la réalité en face. L'esprit de compromis doit reprendre sa place afin de trouver les bonnes solutions en mariant austérité et relance.

Pour l'Allemagne, la France doit encore faire ses preuves

Pour l'Allemagne, la France doit encore faire ses preuves

Manuel Valls revient de Berlin avec quelques assurances, mais Angela Merkel ne s'engagera qu'une fois que les réformes auront réellement été engagées.

Avec le départ de Montebourg, la France va plus facilement pouvoir obtenir ce que ce dernier souhaitait

Avec le départ de Montebourg, la France va plus facilement pouvoir obtenir ce que ce dernier souhaitait

Le remaniement ne règle pas le principal souci des dirigeants français: parvenir à modifier le cours de la politique économique européenne. Mais il accroît les chances de trouver une solution.

François Hollande et Manuel Valls ne seront pas sauvés par l'Europe

François Hollande et Manuel Valls ne seront pas sauvés par l'Europe

Pris de panique avant une rentrée qui s’annonce catastrophique, l’exécutif semble compter sur l’Union européenne comme échappatoire. Une tentative tardive, floue et qui détourne de l’essentiel: Hollande et Valls devront d’abord se sauver de leurs propres choix et forcer le destin. Ni Juncker, ni Draghi, ni l’Allemagne ne le feront pour eux.

Conseil européen: un doigt de social dans le moteur européen?

Conseil européen: un doigt de social dans le moteur européen?

Malgré les réticences des pays les plus orthodoxes en matière de dépenses, l'assouplissement du pacte de stabilité pourrait faire partie de la feuille de route destinée à la prochaine Commission et à son futur président Jean-Claude Junker.

Manuel Valls, Premier ministre de l'Economie

Manuel Valls, Premier ministre de l'Economie

Il aura mis une semaine, le temps d'installer la confusion autour des 3% de déficit, mais le chef du gouvernement a annoncé un plan courageux. Qui a tout pour déplaire au Parti socialiste.

Il va falloir s'y faire: l'«autre politique» est morte

Il va falloir s'y faire: l'«autre politique» est morte

Le tournant social-démocrate de François Hollande signe la mort d'une politique économique dite de gauche. Et si elle disparaît, c'est qu'elle a échoué, tant en France que dans tous les autres pays où elle a été essayée.

François Hollande a-t-il tort de ne pas imiter David Cameron?

François Hollande a-t-il tort de ne pas imiter David Cameron?

Ce n'est pas parce que le Royaume-Uni va mieux que la France doit le prendre pour modèle. En tout cas, pas forcément.

La pire des erreurs de Hollande: la politique du logement

La pire des erreurs de Hollande: la politique du logement

Des transactions gelées, des prix toujours aussi élevés, des constructions en chute de 9%: tel est le bilan catastrophique de la politique conduite par Cécile Duflot.

En économie, vous êtes plutôt austérité ou relance?

En économie, vous êtes plutôt austérité ou relance?

David Cameron gère son pays à la Thatcher. Shinzo Abe relance le Japon à la Mélenchon. Et les deux politiques marchent. En zone euro, en revanche, la faiblesse de la reprise force à s'interroger sur nos réponses à la crise.

On va encore entendre parler du problème des dettes publiques en Europe

On va encore entendre parler du problème des dettes publiques en Europe

Il est loin d’être résolu.

Le retour du Japon? Attendons un peu avant d'en créditer Abe

Le retour du Japon? Attendons un peu avant d'en créditer Abe

La politique mise en place par le Premier ministre Shinzo Abe élu il y a quelques mois déchaine l’enthousiasme des observateurs et des investisseurs. Décryptons-là avant d'en faire un modèle pour l'Europe.

En Grèce, espoir comptable et désespoir social

En Grèce, espoir comptable et désespoir social

L'Etat grec est enfin en train de redevenir solvable. Mais le pays va connaître en 2013 sa sixième année consécutive de récession et la paupérisation est massive.

Londres et Paris: des politiques opposées, un même échec

Londres et Paris: des politiques opposées, un même échec

La Grande-Bretagne sabre dans les dépenses et soutient le business. La France taxe les entreprises et croit à l'intervention de l'Etat. Cinq ans après le début de la crise, aucun des deux pays n'a trouvé la bonne politique.

Pourquoi la relance n'est-elle toujours pas là?

Pourquoi la relance n'est-elle toujours pas là?

La mise en place des outils financiers pour relancer l’investissement des entreprises est trop longue. En plus, faute de visibilité, l’envie d’investir fait défaut. Mais sans ce moteur de l’économie, l’emploi ne repartira pas. Mauvais pour la consommation.

Barack Obama réélu en fait pour deux ans

Barack Obama réélu en fait pour deux ans

Comme tous les présidents réélus, il n'a pas beaucoup de temps devant lui pour impulser des réformes et des changements, peser sur la politique intérieure américaine, sur le destin de la planète, et mériter peut-être enfin un prix Nobel de la Paix reçu trop précipitamment.

Croissance, emploi: le risque de l'immobilisme

Croissance, emploi: le risque de l'immobilisme

Avec le rapport Gallois, la France pouvait changer de modèle économique et s'engager en faveur d'une économie de l'offre, créative, souple, innovante, schumpétérienne et créatrice d'emplois. Apparemment, Hollande et Ayrault ont décidé d'en rester à la vision étatiste, keynésienne, à un chômage élevé mais accepté, car indemnisé par les taxes et les impôts.

Pourquoi j'adore Paul Ryan

Pourquoi j'adore Paul Ryan

Il a tout d'un Républicain idéal: conservateur sur le plan budgétaire, mais aussi ouvert d'esprit, honnête et pragmatique.

Les Etats-Unis aux abonnés absents de la relance

Les Etats-Unis aux abonnés absents de la relance

L'Amérique a eu un grand rôle dans la relance de l'économie d'après guerre. Mais pourquoi les Etats-Unis ont-ils peur d’être le chef de file de la relance économique mondiale? Ils sont pourtant les seuls à être en position de changer la donne.

Newsletters