Daniel Cohen

5 articles
Cher Daniel Cohen, apportez-nous des solutions économiques concrètes

Cher Daniel Cohen, apportez-nous des solutions économiques concrètes

Parmi les livres de la rentrée, c’est clairement celui de Daniel Cohen, «Le Monde est clos et le désir infini», qui est promis au plus grand succès au rayon économie. L’ouvrage est brillant, d’une très grande richesse, agréable à lire et porté par une vision séduisante des grands problèmes du monde. Mais qu’apporte-t-il de vraiment nouveau à la pensée économique?

Pour que le travail soit aussi la santé

Pour que le travail soit aussi la santé

Quand on est au chômage, on rêve d'un emploi. Mais quand on en a un, c'est trop souvent une souffrance contre laquelle les entreprises devraient lutter.

Soyons réalistes, demandons le bonheur

Soyons réalistes, demandons le bonheur

L’homme d’aujourd’hui, homo economicus, peut-il accéder au bonheur? Dans une civilisation de la satiété, la proportion de personnes se disant heureuses est curieusement faible, s’étonne Daniel Cohen. C’est pourtant logique: les enfants gâtés ne le sont jamais assez.

La question du bonheur selon Daniel Cohen

La question du bonheur selon Daniel Cohen

L'économiste n’y va pas de main morte dans ses critiques de l’économie capitaliste. Avec le don qu’on lui connaît, de l’analyse de fond savamment référencée aux sources théoriques, et de la pédagogie, il en passe en revue radicale les travers.

La richesse n'enfante ni la paix, ni le bonheur

La richesse n'enfante ni la paix, ni le bonheur

Une critique du livre de Daniel Cohen: «La prospérité du vice. Une introduction (inquiète) à l'économie».

Newsletters