Joy Division

6 articles
Laissons aux groupes de rock le droit d'avoir des noms idiots

Laissons aux groupes de rock le droit d'avoir des noms idiots

Le groupe de rock canadien Viet Cong a décidé de donner raison à tous ceux qui jugaient ce nom offensant et de changer d'identité. Mais faut-il réellement s'en réjouir?

Benjamin Clementine, la révélation scène qui vieillira bien sur disque

Benjamin Clementine, la révélation scène qui vieillira bien sur disque

Si l’actu musicale va trop vite pour vous, rendez-vous toutes les deux semaines dans la rubrique «Dans ton casque». Actu, vieilleries, révélations ou underground: vous serez nourris en 3 minutes, durée d’une bonne pop song. Aujourd’hui: Benjamin Clementine, Motorama, Ethiopiques, Joy Division, The Smiths, Nina Simone.

On a retrouvé le créateur du schéma de la pochette de «Unknown Pleasures» de Joy Division

On a retrouvé le créateur du schéma de la pochette de «Unknown Pleasures» de Joy Division

Avec ses petits pics noirs et blancs, l'image ressemble à un paysage de montagne désolé et est connue de la plupart des mélomanes: c'est celle qui orne la pochette, signée du designer Peter Saville, de Unknown Pleasures, le premier album de Joy...

A vendre, maison de Ian Curtis, 115.000 livres sterling

A vendre, maison de Ian Curtis, 115.000 livres sterling

C'est sans doute une bonne affaire pour un fan de rock à l'esprit un peu mortuaire: l'ancienne maison de Ian Curtis, le chanteur de Joy Division, est en vente, rapporte le NME. Il en coûtera au moins 115.000 livres sterling (environ 155.000 euros)...

Annik Honoré, «l'inspiratrice» de la chanson «Love Will Tear Us Apart» de Joy Division, est morte

Annik Honoré, «l'inspiratrice» de la chanson «Love Will Tear Us Apart» de Joy Division, est morte

L'histoire du rock a ses héros à l'avant-scène, mais aussi des personnages secondaires dont on retrouve l'empreinte dans les sillons des disques ou les textes des pochettes. Disparue ce 3 juillet, Annik Honoré était de ceux-là: elle avait, résume...

Noah Baumbach: «Je voulais faire "Frances Ha" en noir et blanc parce que c'est beau!»

Noah Baumbach: «Je voulais faire "Frances Ha" en noir et blanc parce que c'est beau!»

Révélé en France par «Les Berkman se séparent» et ses collaborations avec Wes Anderson, le cinéaste américain revient avec son septième film, portrait d'une jeune femme entre New York et Paris nourri de références cinéphiles. Il s'est livré au jeu de l'entretien tablette de Slate, où les questions sont remplacées par des vidéos, des photos, des chansons...

Newsletters