fait divers

98 articles
«Dans un village, il y a toujours les petits canards que l'on montre du doigt»

«Dans un village, il y a toujours les petits canards que l'on montre du doigt»

[Épisode 8] Quatre hommes, deux femmes. Entre leurs mains, le sort de Laurent Dejean, accusé du meurtre de Patricia Bouchon. L'heure du verdict a sonné.

«L'avocat général n'est l'avocat de personne»

«L'avocat général n'est l'avocat de personne»

[Épisode 7] Au terme de seize jours d'audience, l'heure est venue pour le ministère public d'annoncer son réquisitoire. David Sénat, l'avocat général, est tiraillé.

Laurent Dejean, un «monsieur Tout-le-Monde, mais pas un copier-coller»

Laurent Dejean, un «monsieur Tout-le-Monde, mais pas un copier-coller»

[Épisode 6] Sur le papier, Laurent Dejean est un accusé presque parfait: étrange, irascible, imprévisible. Mais un homme ne saurait jamais être résumé à ses seuls défauts.

«J'avais une Clio blanche, alors. Mais je ne sais pas où je l'ai mise»

«J'avais une Clio blanche, alors. Mais je ne sais pas où je l'ai mise»

[Épisode 5] Seul témoin oculaire dans l'affaire du meurtre de Patricia Bouchon, Nicolas Gélis a mentionné la présence d'une Clio sur les lieux du crime. Laurent Dejean en a-t-il possédé une?

«Laurent n’a jamais été comme les autres»

«Laurent n’a jamais été comme les autres»

[Épisode 4] Depuis la découverte du corps de Patricia Bouchon le 29 mars 2011, l'enquête semble patiner. Et puis à la fin 2013, tout s'accélère, et un homme est arrêté. Il s'appelle Laurent Dejean.

«On sait que c’est la fin de quelque chose, et le début d’une autre»

«On sait que c’est la fin de quelque chose, et le début d’une autre»

[Épisode 3] Le corps de Patricia Bouchon est découvert le 30 mars 2011. Deux ans et demi d'investigations infructueuses s'écouleront avant qu'un suspect ne soit formellement désigné.

«Ça ressemble à un cri humain, de femme»

«Ça ressemble à un cri humain, de femme»

[Épisode 2] Dans les instants qui suivent la disparition de Patricia Bouchon, le 14 février 2011 à l'aube, les témoignages affluent. Il y a ceux qui ont entendu, ceux qui ont cru voir et celui qui a vu.

«J’avais très très peur qu’ils me disent: “Ne vous inquiétez pas, elle va revenir”»

«J’avais très très peur qu’ils me disent: “Ne vous inquiétez pas, elle va revenir”»

[Épisode 1] Au matin du 14 février 2011, une joggeuse est portée disparue à Bouloc, en Haute-Garonne. Son mari raconte l'angoisse qui se saisit de lui alors que la gendarmerie entame son enquête.

«Il a sérieusement déconné, tout ça pour un appart pourri»

«Il a sérieusement déconné, tout ça pour un appart pourri»

L'appartement de Suzanne Bailly n'était pas le premier que l'accusé Olivier Cappelaere avait acheté en viager. D'ailleurs, la famille d'une ancienne crédirentière a contacté la police.

«Un empoisonnement, c’est horrible! Je le sais, j’en ai eu trois!»

«Un empoisonnement, c’est horrible! Je le sais, j’en ai eu trois!»

[Épisode 2] Peu de temps après l'hospitalisation de Suzanne Bailly et Gabriel Marino, une analyse toxicologique est réalisée. Elle révèle la présence d'une molécule dangereuse dans leur sang.

«J’ai bu dans le même verre qu’elle. L’eau était amère»

«J’ai bu dans le même verre qu’elle. L’eau était amère»

[Épisode 1] Le 4 mars 2019, la cour d’assises des Alpes-Maritimes entame le procès d'une bien curieuse affaire. Il y est question d'une vieille dame, de son homme à tout faire et d'un verre d'eau.

«Fenêtre sur cour», le podcast d'Élise Costa

«Fenêtre sur cour», le podcast d'Élise Costa

L’inhumain en chacun et l’humain en tous racontés à partir d’une anecdote, d’un instant, d’une enquête.

Mon père, ce serial killer

Mon père, ce serial killer

Une conversation avec la fille du serial killer Dennis Rader, plus connu sous le surnom de «BTK».

Dans la (vraie) vie, peut-on se la jouer Mowgli?

Dans la (vraie) vie, peut-on se la jouer Mowgli?

Le mythe de l’ours mal léché qui devient gros nounours a tout pour fasciner.

La nomination aux Oscars d'un film inspiré par un fait divers sordide fait polémique

La nomination aux Oscars d'un film inspiré par un fait divers sordide fait polémique

Le meurtre de James Bulger par deux enfants à peine plus âgés avait bouleversé le monde en 1993.

Meurtre d'Eva Bourseau: «Elle essayait de se retenir pour pas faire de bruit, je crois»

Meurtre d'Eva Bourseau: «Elle essayait de se retenir pour pas faire de bruit, je crois»

[38, rue Merly - Épisode 8] Un mauvais choix, deux, trois. Puis l'irréparable.

Meurtre d'Eva Bourseau: «Je voulais me reconnaître en lui, et lui s’est sûrement reconnu en moi»

Meurtre d'Eva Bourseau: «Je voulais me reconnaître en lui, et lui s’est sûrement reconnu en moi»

[38, rue Merly - Épisode 7] Marqués par leurs échecs scolaires, Taha et Zakariya trouvent du réconfort dans leur amitié. Mais la drogue dévore tout sur son passage et elle leur fait perdre pied.

Meurtre d'Eva Bourseau: «En prépa, on te casse. T'étais premier de la classe, tu deviens dernier»

Meurtre d'Eva Bourseau: «En prépa, on te casse. T'étais premier de la classe, tu deviens dernier»

[38, rue Merly - Épisode 6] Le potentiel, l'ambition puis la désillusion: à force de similitudes, les parcours scolaires de Taha et Zakariya ont fini par se rejoindre.

Meurtre d'Eva Bourseau: «Tu veux vraiment savoir ce que j’ai vu?»

Meurtre d'Eva Bourseau: «Tu veux vraiment savoir ce que j’ai vu?»

[38, rue Merly - Épisode 4] À la police, Zakariya et Taha livrent des versions différentes du meurtre d'Eva. Jusqu'à ce que la reconstitution de la nuit des faits n'expose leurs mensonges.

Meurtre d'Eva Bourseau: «Mon instinct m'avait agressé toute la semaine et moi, je ne l'ai pas écouté»

Meurtre d'Eva Bourseau: «Mon instinct m'avait agressé toute la semaine et moi, je ne l'ai pas écouté»

[38, rue Merly - Épisode 3] Le jour d'après. Celui où la vie doit reprendre malgré la mort d'Eva, la tristesse infinie et les journalistes qui rôdent.

Newsletters