Julie Maroh

5 articles
Les auteurs de BD ne veulent pas de décoration, ils veulent de l'argent

Les auteurs de BD ne veulent pas de décoration, ils veulent de l'argent

Des promotions de Chevalier des arts et des lettres vues comme «des médailles en chocolat», la designation du Grand Prix du festival d'Angoulême contestée, le sexisme du milieu régulièrement dénoncé... Au-delà des polémiques, ce que veulent les auteurs de BD, c'est gagner leur vie.

«Tout est rentré dans l’ordre, les mecs ont le contrôle à Angoulême»

«Tout est rentré dans l’ordre, les mecs ont le contrôle à Angoulême»

Julie Maroh, auteure du roman graphique «Le Bleu est une couleur chaude», réagit à la polémique autour de la liste de nominés au Grand Prix d’Angoulême, qu’elle perçoit comme un exemple typique de mémoire et de mémorial sélectifs.

Ventes de livres 2013: cinquante nuances de blé et Astérix chez les Pictes-sous

Ventes de livres 2013: cinquante nuances de blé et Astérix chez les Pictes-sous

Chiffres d'affaires, tendances, impact des prix et de la promotion... Plongée dans les mécanismes d'un marché littéraire dominé l'an dernier par les dernières aventures du petit Gaulois et la trilogie érotique d'E.L. James.

Julie Maroh: «Sacraliser encore une fois la femme d'une telle manière, je trouve cela dangereux»

Julie Maroh: «Sacraliser encore une fois la femme d'une telle manière, je trouve cela dangereux»

L'auteure de la bande dessinée «Le Bleu est une couleur chaude», qu'a adaptée Abdellatif Kechiche pour en faire «La Vie d'Adèle», donne son sentiment sur le film. Un «coup de maître» sur le plan cinématographique. Mais «en tant que spectatrice féministe et lesbienne», Julie Maroh a des critiques virulentes à émettre.

Cannes 2013: Julie Maroh, auteure de «Le Bleu est une couleur chaude», critique la «sacralisation de la femme» dans «La Vie d'Adèle»

Cannes 2013: Julie Maroh, auteure de «Le Bleu est une couleur chaude», critique la «sacralisation de la femme» dans «La Vie d'Adèle»

«Ce qui est sorti de la pellicule de Kechiche me rappelle ces cailloux qui nous mutilent la chair lorsqu’on tombe et qu’on se râpe sur le bitume»: voilà ce que pense Julie Maroh de La Vie d'Adèle, adapté de sa propre bande-dessinée, Le Bleu est...

Newsletters