Jules Ferry

7 articles
Jules Ferry, le Sid Vicious de la pédagogie

Jules Ferry, le Sid Vicious de la pédagogie

L'école de la IIIe République voulait bien plus pour ses élèves que le triptyque lire/écrire/compter.

Pourquoi il faut supprimer l'école obligatoire: Entretien avec François Bégaudeau

Pourquoi il faut supprimer l'école obligatoire: Entretien avec François Bégaudeau

L'ancien prof, romancier, avait fait réagir notre spécialiste éducation Louise Tourret en lançant dans Les Echos l'idée d'une suppression de l'école obligatoire. Ils échangent ici plus longuement sur la question, à laquelle François Bégaudeau répond: «puisque l’école fabrique structurellement des inégalités, il faut supprimer la structure».

La vraie recette d'un débat bien ringard sur l'école

La vraie recette d'un débat bien ringard sur l'école

A l’usage de vos dîners en ville –ou pour les fêtes de fin d’année en famille.

A quand remontent les notes sur 20 à l'école?

A quand remontent les notes sur 20 à l'école?

Pourquoi pas des lettres comme chez les Anglo-Saxons? Des notes sur 100 comme au Japon? Ou de 1 à 6 comme en Allemagne? Difficile de le savoir avec précision.

Benoît Hamon est le 30e ministre de l'Education nationale de la Ve République: à force de changer de ministre rien ne changera jamais

Benoît Hamon est le 30e ministre de l'Education nationale de la Ve République: à force de changer de ministre rien ne changera jamais

On a beau dire que les profs sont jamais contents, que le mammouth n'est pas réformable, il y a une chose qui, en fait, ne change pas: les ministres abandonnent l'école. Ou sont lâchés.

Genre: l’école française n’a jamais été neutre

Genre: l’école française n’a jamais été neutre

Et lutter contre les discriminations s'inscrit dans son histoire.

La France peine à regarder son histoire

La France peine à regarder son histoire

Après le Vél d’Hiv’, la France, par la voix de François Hollande puis du Sénat, a reconnu sa responsabilité dans le massacre du 17 octobre 1961. Un débat bref mais tendu a suivi cette décision, montrant combien il est difficile aujourd’hui encore de regarder sereinement l’histoire de notre pays.

Newsletters