Jim Jarmusch

10 articles
«The Dead Don't Die», les morts-vivants manquent de souffle

«The Dead Don't Die», les morts-vivants manquent de souffle

Le film de Jim Jarmusch semblait cocher toutes les cases d'une ouverture réussie du Festival de Cannes, mais au-delà du talent du réalisateur et du casting, la proposition tourne court.

«J’ai toujours rêvé d’être un gangster» et «Coffee and Cigarettes», une curieuse coïncidence

«J’ai toujours rêvé d’être un gangster» et «Coffee and Cigarettes», une curieuse coïncidence

Le deuxième long-métrage de Samuel Benchetrit, sorti en 2008, peut être envisagé au mieux comme un hommage, au pire comme un plagiat, du film à sketchs de Jim Jarmusch.

Plans, musiques, répliques, références: ce que nous retenons de l'année ciné 2016

Plans, musiques, répliques, références: ce que nous retenons de l'année ciné 2016

Replongez-vous dans l'année cinématographique avec nos tops thématiques.

Le bonheur puissance 3 de «Paterson»

Le bonheur puissance 3 de «Paterson»

Chronique d'une vie quotidienne dans une petite ville d'aujourd'hui, le film de Jim Jarmusch en révèle les ressources infinies de beauté, d'humour et d'émotion.

Il faut rendre hommage à Marvin, le bulldog si jarmuschien de «Paterson»

Il faut rendre hommage à Marvin, le bulldog si jarmuschien de «Paterson»

Dans son nouveau film présenté à Cannes, Jim Jarmusch donne une place centrale au chien décédé depuis le tournage, qui mérite d'ores et déjà la Palme Dog.

Au sixième jour du Festival de Cannes, les Américains à la rescousse

Au sixième jour du Festival de Cannes, les Américains à la rescousse

Après un week-end dominé par les déceptions, l’espoir renait grâce à deux grands cinéastes venus des États-Unis: Jim Jarmusch qui présente la magique «Paterson» et Jeff Nichols qui signe «Loving».

Comment le vampire est devenu une rock-star

Comment le vampire est devenu une rock-star

Il était vieux, portait une cape poussiéreuse et dormait dans un cercueil. Le grand puis le petit écran en ont fait un héros jeune, écoutant de la musique rebelle et sortant dans les boîtes à la mode.

«Happiness Therapy», ou la mort du cinéma indépendant américain

«Happiness Therapy», ou la mort du cinéma indépendant américain

La comédie, sortie en DVD le 4 juin en France, a raflé les Independent Spirit Awards. Avec un budget de 20 millions financé par un mini-studio et des acteurs bankables, elle est représentative de ce que sont devenus les films «indé».

Trailer est-il? Lowlife, vous allez voir le loup

Trailer est-il? Lowlife, vous allez voir le loup

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

Le meilleur de Bill Murray en deux minutes

Le meilleur de Bill Murray en deux minutes

A Slate.fr, nous ...

Newsletters