moralisation de la vie politique

10 articles
L'art perdu de la (vraie) démission politique

L'art perdu de la (vraie) démission politique

La démission de Jean-Paul Delevoye est symptomatique de notre époque.

Moralisation

Moralisation

Les parlementaires s'inquiètent pour leur argent et s'interrogent sur leur rôle

Les parlementaires s'inquiètent pour leur argent et s'interrogent sur leur rôle

Adoptée par le Sénat, la loi dite de moralisation promise par Emmanuel Macron est arrivée en séance publique à l’Assemblée nationale. Les débats ont d'ores et déjà montré que certains parlementaires sont attachés à des pratiques peu transparentes et clientélistes, posant de fait la question du rôle de l'élu du XXIe siècle.

«L’affaire Thévenoud», ou la démoralisation de la vie publique

«L’affaire Thévenoud», ou la démoralisation de la vie publique

Avec Thomas Thévenoud, c'est un membre de la «génération morale» du PS, prompte à jouer les chevaliers blancs, qui est tombé. Plutôt que de le conspuer, ses camarades de parti et de gouvernement devraient y voir le signe qu'après le vide politique, un vide moral s'ouvre désormais sous leurs pieds.

Le paradoxe Thévenoud: en réalité, sa démission est un bon signe pour notre démocratie

Le paradoxe Thévenoud: en réalité, sa démission est un bon signe pour notre démocratie

Le fait que des affaires éclatent constitue peut-être un signe que la moralisation et la transparence de la vie politique progressent.

Ce qui manque dans les projets de loi sur la moralisation de la vie publique

Ce qui manque dans les projets de loi sur la moralisation de la vie publique

Les projets de loi à l’étude au parlement pour renforcer la transparence et la probité marquent un progrès important. Mais certains points hautement symboliques semblent avoir été négligés ou minimisés au cours de la navette parlementaire.

Il faut laisser du temps à François Hollande

Il faut laisser du temps à François Hollande

Un an après son arrivée à l'Elysée, il faut apprécier sa politique avec prudence et patience en tenant compte de trois fondamentaux: les élections dont le gouvernement est issu, ses intentions et la situation de l'économie.

François Hollande: «Je vous conjure de n'écouter ni les prêtres, ni les forcenés, ni les craintifs»

François Hollande: «Je vous conjure de n'écouter ni les prêtres, ni les forcenés, ni les craintifs»

Imaginons le discours que pourrait tenir le chef de l'Etat s'il s'inspirait de Thucydide et de sa guerre du Péloponnèse.

Il est absurde de vouloir moraliser la politique par la loi

Il est absurde de vouloir moraliser la politique par la loi

Aucun arsenal législatif ne peut garantir la probité des hommes au pouvoir. C'est à la politique de se régénérer elle-même par l'éthique de ses acteurs et la qualité de leur parole.

Cumul

Cumul

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters