Syriza

79 articles
Syriza, une chance pour Hollande

Syriza, une chance pour Hollande

Evidemment, les soutiens français les plus évidents de la gauche radicale grecque sont plutôt Cécile Duflot, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon. Mais si le parti d'Alexis Tsipras accède au pouvoir, Hollande pourrait se retrouver dans la position qu’il adore: celle du médiateur et du conciliateur entre deux orientations extrêmes, celui qui fait la synthèse.

Podemos, Syriza et les autres sont-ils «antisystème»? Pas si simple...

Podemos, Syriza et les autres sont-ils «antisystème»? Pas si simple...

Large accord contre l’extrême droite en Suède, chantage de l’Union européenne à l’égard de Syriza, critiques de Podemos contre la «caste» espagnole... La situation laisse penser à un brouillage de l'opposition droite-gauche, mais il faut faire attention aux oppositions simplistes.

L'Europe retrouve le goût de la synthèse, en attendant que la France s'y mette vraiment

L'Europe retrouve le goût de la synthèse, en attendant que la France s'y mette vraiment

Réaménager la dette grecque, laisser la BCE racheter des titres d'Etat, autoriser le dérapage temporaire des déficits: partout, en Europe, la culture du compromis s'installe pour sortir de la crise. La France doit suivre.

Dette grecque: on peut trouver des solutions qui ne tuent pas la Grèce

Dette grecque: on peut trouver des solutions qui ne tuent pas la Grèce

Syriza réclame un allègement de la dette et plus de liberté dans la politique budgétaire. Non seulement ces deux revendications ne sont pas illégitimes mais encore, elles ont une véritable justification économique.

L'Europe ne doit pas avoir peur de Syriza

L'Europe ne doit pas avoir peur de Syriza

Si les craintes des responsables européens sont compréhensibles, elles ne doivent pas faire oublier que Syriza n'est ni anti-européen ni anti-euro et que, même s'il arrivait en tête, il serait forcé d'adoucir son programme.

Podemos et Syriza vont-ils enfin combler le fossé entre la gauche et les classes populaires?

Podemos et Syriza vont-ils enfin combler le fossé entre la gauche et les classes populaires?

La percée des mouvements de gauche radicale dans les intentions de vote des citoyens grecs et espagnols signe le retour d'un penseur majeur de la gauche italienne du début du XXe siècle, Antonio Gramsci, et de l'idée de partir de l'expérience concrète des gens pour élaborer une vision du monde à laquelle ils adhèrent

«Le maillon faible de l’Europe, ce sont les électeurs»

«Le maillon faible de l’Europe, ce sont les électeurs»

«Ne serait-il pas plus simple pour le gouvernement de dissoudre le peuple et d’en élire un autre?» Cette phrase d’un poème du dramaturge Bertold Brecht est abondamment citée depuis quelques années à propos du mépris ou de la crainte supposés d’une...

Après les européennes, la Grèce dans le brouillard

Après les européennes, la Grèce dans le brouillard

Syriza a gagné, mais les partis au pouvoir n'ont pas totalement perdu et la solution de rechange n'apparaît aujourd'hui pas évidente. La Nouvelle Démocratie et le Pasok ont un an pour inverser en leur faveur le rapport de forces.

Elections: le Front de gauche à la recherche d'un plan B

Elections: le Front de gauche à la recherche d'un plan B

Les municipales déjà plombées par les dissensions entre PCF et Parti de gauche, il devrait reporter ses espoirs sur les européennes, qui l'avaient vu naître en 2009.

Pourquoi l'écran noir sur l'audiovisuel public grec est choquant

Pourquoi l'écran noir sur l'audiovisuel public grec est choquant

Après la fermeture brutale de l’organisme de radio-télévision publique ERT mardi soir, le Premier ministre est dans la ligne de mire.

En Grèce, espoir comptable et désespoir social

En Grèce, espoir comptable et désespoir social

L'Etat grec est enfin en train de redevenir solvable. Mais le pays va connaître en 2013 sa sixième année consécutive de récession et la paupérisation est massive.

En Grèce, le gouvernement Samaras pourrait tomber plus vite qu'on ne le croit

En Grèce, le gouvernement Samaras pourrait tomber plus vite qu'on ne le croit

Démissions, dissensions internes, pressions européennes: le gouvernement de coalition formé au lendemain des élections du 17 juin a pris un très mauvais départ.

Grèce: le soulagement sera de courte durée

Grèce: le soulagement sera de courte durée

Certes, le risque de désintégration de la zone euro est écarté. Mais Antonis Samaras n'a pas le soutien des milieux d'affaires et il est issu d'un des deux partis qui ont coulé le pays.

La tragique comédie grecque continue

La tragique comédie grecque continue

Nouvelle démocratie arrive en tête des élections. Les «pénibles» Grecs restent à bord de l'euro et il va encore falloir négocier avec eux.

La Grèce handicapée par son mode de scrutin

La Grèce handicapée par son mode de scrutin

En Grèce, les élections du 6 mai ont conduit à une impasse politique et institutionnelle inédite depuis 1974. Elles ont aussi démontré les limites de la loi électorale en vigueur pensée à l’origine comme un instrument de stabilisation.

Vidéo: le porte-parole d'Aube dorée gifle en direct une députée communiste grecque

Vidéo: le porte-parole d'Aube dorée gifle en direct une députée communiste grecque

Stupeur et choc. Les Grecs se sont réveillés ce jeudi matin ...

Pourquoi il est difficile de faire confiance aux partis grecs

Pourquoi il est difficile de faire confiance aux partis grecs

Le Pasok et Néa Dimokratia se sont discrédités auprès des citoyens et des Européens. Et Syriza n'est pas plus cohérent.

Grèce, l'ombre du chaos

Grèce, l'ombre du chaos

L'Europe veut négocier avec les partis traditionnels déchus qui ont conduit le pays à la ruine tandis que la solution passe sans doute davantage par des nouveaux élus, plus dynamiques, plus modernistes mais plus radicaux.

Grèce: des néo-nazis au Parlement et une grande colère contre l'Europe

Grèce: des néo-nazis au Parlement et une grande colère contre l'Europe

Comme l'explique le Guardian, la politique d'austérité menée en ...

Newsletters