Francis Heaulme

6 articles
«Francis Heaulme, il a toujours voulu rentrer chez lui»

«Francis Heaulme, il a toujours voulu rentrer chez lui»

Francis Heaulme a été reconnu coupable du meurtre d'Alexandre Beckrich et de Cyril Beining, le 28 septembre 1986, à Montigny-lès-Metz. La cour d'assises de Moselle l'a condamné, ce 17 mai 2017, à la réclusion criminelle à perpétuité. Un verdict qui n'a pas fait l'unanimité. Les familles des victimes sont reparties, une fois encore, sans en savoir plus. Heaulme a annoncé qu'il ferait appel.

Au procès de Francis Heaulme, Henri Leclaire, l'éternel suspect n°2

Au procès de Francis Heaulme, Henri Leclaire, l'éternel suspect n°2

L'homme qui avait avoué les deux meurtres d'enfants de Montigny-les-Metz avant de se rétracter a depuis bénéficié d'un non-lieu. Pourtant, aux yeux de certains, il mériterait tout autant que Francis Heaulme de se retrouver dans le box des accusés. Lui clame son innocence.

«Là, j'ai eu l’impression que j'étais en face d'un assassin»

«Là, j'ai eu l’impression que j'étais en face d'un assassin»

L'ancien gendarme Jean-François Abgrall est venu témoigner au 9e jour du procès du double meurtre de Montigny-lès-Metz. C'est lui qui à partir de la fin des années 1980 a fait «tomber» Francis Heaulme.

Patrick Dils: une cigarette jamais éteinte

Patrick Dils: une cigarette jamais éteinte

Il pensait pouvoir tourner la page depuis son acquittement en avril 2002 après 15 ans d'incarcération pour le meurtre de deux enfants de 8 ans, le 26 septembre 1986, à Montigny-lès-Metz. Et pourtant c'est bien de lui, Patrick Dils, si longtemps qualifié de victime d'erreur judiciaire, dont il est question depuis l'ouverture, le 25 avril, à Metz, du procès de Francis Heaulme.

Francis Heaulme: «J'ai commis des meurtres, je le reconnais mais Montigny, ce n'est pas moi!»

Francis Heaulme: «J'ai commis des meurtres, je le reconnais mais Montigny, ce n'est pas moi!»

Accusé du double meurtre de Montigny-lès-Metz, le «routard du crime», Francis Heaulme comparaît depuis mardi, à Metz, devant la cour d'assises de Moselle. Les familles d'Alexandre Beckrich et de Cyril Beining en sauront-elles plus sur ce qui est arrivé à ces deux enfants de 8 ans tués à coups de pierres le 28 septembre 1986?

Mohamed Merah, éphémère ennemi public numéro un

Mohamed Merah, éphémère ennemi public numéro un

Originaire des États-Unis, l'expression est utilisée en France depuis l'après guerre.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio