faits divers

73 articles
Les féministes mexicaines scandalisées par les tabloïds

Les féministes mexicaines scandalisées par les tabloïds

Dans ce pays d’Amérique latine, la diffusion du corps mutilé d’une femme en une émeut les féministes, qui réclament un débat autour de cette presse machiste.

«Vous pensez, vous, que vous êtes le meilleur papa du monde?»

«Vous pensez, vous, que vous êtes le meilleur papa du monde?»

[Épisode 4] Le 15 janvier 2020, la cour d'assises de Nanterre rendait son verdict à l'encontre de Christophe Jallageas, accusé du meurtre de sa compagne Ghylaine Bouchait.

Un imam exorciste et une quête aux frontières de la folie

Un imam exorciste et une quête aux frontières de la folie

Nous publions les bonnes feuilles de «Louisa», un livre-enquête sur un exorcisme mortel qui a eu lieu à Roubaix en 1994.

«Papa, il a versé le gaz jaune sur Maman, et après, Maman est morte»

«Papa, il a versé le gaz jaune sur Maman, et après, Maman est morte»

[Épisode 3] Que s'est-il précisément passé, la nuit de l'incendie? Ghylaine ne peut plus répondre, Christophe ne se souvient pas. Mais leur fille Agate, 7 ans, était elle aussi présente sur les lieux.

«Arrête, Papa! Laisse Maman tranquille!»

«Arrête, Papa! Laisse Maman tranquille!»

[Épisode 2] Christophe ne dort plus. Il a découvert que sa compagne Ghylaine entretient une liaison avec un certain Éric. Dans leur appartement du Plessis-Robinson, la tension monte.

«J'ai vu tout le bas de son corps… C'était noir»

«J'ai vu tout le bas de son corps… C'était noir»

[Épisode 1] Un soir de 2017, dans un immeuble du Plessis-Robinson, des voisins accourent pour tenter de maîtriser l'incendie dévorant un appartement. Une fillette est sauvée des flammes.

«J'avais l'intention de tuer quelqu'un et là c'était l'opportunité»

«J'avais l'intention de tuer quelqu'un et là c'était l'opportunité»

Aux abords d'un lycée, un pique-nique en forêt, deux camarades, deux coups de couteau «pour rigoler».

Pourquoi les meurtriers et stalkers de séries TV nous fascinent

Pourquoi les meurtriers et stalkers de séries TV nous fascinent

«Dead girls everywhere», des filles mortes partout. Dans les séries criminelles et procédurales, dans les documentaires de true crime, les femmes victimes de violences ou de meurtres sont partout à la télé. Pourtant, on retient rarement leur nom,...

«La mère, elle encourageait beaucoup Anaïs»

«La mère, elle encourageait beaucoup Anaïs»

[Épisode 3] Avant que les juges ne rendent leur verdict, la cour se penche sur la responsabilité de Marie-Karine, la mère d'Anaïs, dans les violences subies par Judith.

«C'est ignoble, j'ai détruit une jeune fille»

«C'est ignoble, j'ai détruit une jeune fille»

[Épisode 2] Les expériences douloureuses vécues par Anaïs ont modelé son rapport aux autres, avec des conséquences parfois dévastatrices.

«C'est pas possible, de faire ça à quelqu'un»

«C'est pas possible, de faire ça à quelqu'un»

[Épisode 1] Un jour, Judith rentre dans sa famille après plus de deux ans d'absence. Sa mère et son frère ne tardent pas à découvrir les sévices qu'elle a subis.

Ce que dit «Grégory» de la fascination pour les faits divers

Ce que dit «Grégory» de la fascination pour les faits divers

Dès lors que la fiction prend le pas sur le reste, ses codes se substituent aux règles de l'instruction.

«Il fallait qu'elle paye la souffrance que je ressentais»

«Il fallait qu'elle paye la souffrance que je ressentais»

[Épisode 5] Au dernier jour du procès de Sophie Masala, accusée du meurtre de sa collègue Marilyne Planche, la cour tente de dissiper les ultimes zones d'ombre avant que le verdict ne tombe.

«On rentrait dans son jeu. Sauf que nous, on arrivait à en sortir et elle, elle en sortait pas»

«On rentrait dans son jeu. Sauf que nous, on arrivait à en sortir et elle, elle en sortait pas»

[Épisode 4] Enfant, Sophie Masala souffrait de la rivalité que sa mère lui avait imposée. Face à Marilyne, les rôles se sont inversés.

«C'est malheureux à dire, mais ça m'a fait du bien de taper»

«C'est malheureux à dire, mais ça m'a fait du bien de taper»

[Épisode 3] Remontée contre sa collègue Marilyne Planche, Sophie Masala décide d'aller la voir à son domicile pour vider son sac.

«Son bureau était un bordel innommable, mais paradoxalement, elle était très sérieuse»

«Son bureau était un bordel innommable, mais paradoxalement, elle était très sérieuse»

[Épisode 1] Marilyne, 54 ans, travaillait depuis plus de vingt ans à l'Agefiph de Toulouse. Jusqu'à son départ en arrêt maladie, le 19 avril 2016, elle y avait trouvé un «rythme de croisière».

«Je comprends qu'il y a quelqu'un, je prends le plus grand couteau»

«Je comprends qu'il y a quelqu'un, je prends le plus grand couteau»

[Épisode 4] Trouver un homme dans l'appartement qu'il habite avec sa petite amie, lui sauter dessus, plaider le crime passionnel. Charles Sievers a réalisé le scénario qu'il avait écrit six ans avant.

«Je préférerais un amour un peu moins excessif mais un quotidien plus serein»

«Je préférerais un amour un peu moins excessif mais un quotidien plus serein»

[Épisode 3] Dans le pas de deux destructeurs qu'était devenu le couple de Charles et Paolina, le besoin de séduire de l'un répondait à celui de se sentir aimée de l'autre.

«C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal»

«C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal»

[Épisode 2] 00h20, dans la nuit du 4 au 5 janvier 2017. Charles glisse la clé de son appartement dans la serrure. À l'intérieur, sa petite amie Paolina et un autre homme, nus sur le lit.

«Quand ils se sont mis ensemble, pour moi, c'était une catastrophe»

«Quand ils se sont mis ensemble, pour moi, c'était une catastrophe»

[Épisode 1] Charles et Paolina se connaissent depuis l'enfance. Quand ils se retrouvent, à l'âge adulte, les deux jeunes gens entament une relation amoureuse qui se révélera vite toxique.

Newsletters