faits divers

62 articles
«Il fallait qu'elle paye la souffrance que je ressentais»

«Il fallait qu'elle paye la souffrance que je ressentais»

[Épisode 5] Au dernier jour du procès de Sophie Masala, accusée du meurtre de sa collègue Marilyne Planche, la cour tente de dissiper les ultimes zones d'ombre avant que le verdict ne tombe.

«On rentrait dans son jeu. Sauf que nous, on arrivait à en sortir et elle, elle en sortait pas»

«On rentrait dans son jeu. Sauf que nous, on arrivait à en sortir et elle, elle en sortait pas»

[Épisode 4] Enfant, Sophie Masala souffrait de la rivalité que sa mère lui avait imposée. Face à Marilyne, les rôles se sont inversés.

«C'est malheureux à dire, mais ça m'a fait du bien de taper»

«C'est malheureux à dire, mais ça m'a fait du bien de taper»

[Épisode 3] Remontée contre sa collègue Marilyne Planche, Sophie Masala décide d'aller la voir à son domicile pour vider son sac.

«Son bureau était un bordel innommable, mais paradoxalement, elle était très sérieuse»

«Son bureau était un bordel innommable, mais paradoxalement, elle était très sérieuse»

[Épisode 1] Marilyne, 54 ans, travaillait depuis plus de vingt ans à l'Agefiph de Toulouse. Jusqu'à son départ en arrêt maladie, le 19 avril 2016, elle y avait trouvé un «rythme de croisière».

«Je comprends qu'il y a quelqu'un, je prends le plus grand couteau»

«Je comprends qu'il y a quelqu'un, je prends le plus grand couteau»

[Épisode 4] Trouver un homme dans l'appartement qu'il habite avec sa petite amie, lui sauter dessus, plaider le crime passionnel. Charles Sievers a réalisé le scénario qu'il avait écrit six ans avant.

«Je préférerais un amour un peu moins excessif mais un quotidien plus serein»

«Je préférerais un amour un peu moins excessif mais un quotidien plus serein»

[Épisode 3] Dans le pas de deux destructeurs qu'était devenu le couple de Charles et Paolina, le besoin de séduire de l'un répondait à celui de se sentir aimée de l'autre.

«C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal»

«C'est un crime passionnel, ça se défend très bien au tribunal»

[Épisode 2] 00h20, dans la nuit du 4 au 5 janvier 2017. Charles glisse la clé de son appartement dans la serrure. À l'intérieur, sa petite amie Paolina et un autre homme, nus sur le lit.

«Quand ils se sont mis ensemble, pour moi, c'était une catastrophe»

«Quand ils se sont mis ensemble, pour moi, c'était une catastrophe»

[Épisode 1] Charles et Paolina se connaissent depuis l'enfance. Quand ils se retrouvent, à l'âge adulte, les deux jeunes gens entament une relation amoureuse qui se révélera vite toxique.

Probabilité d'être aperçu en Écosse

Probabilité d'être aperçu en Écosse

Un an après, le mystère qui entoure la disparition de Tiphaine Véron reste entier

Un an après, le mystère qui entoure la disparition de Tiphaine Véron reste entier

La Française disparaissait au Japon le 29 juillet 2018.

 «Ce n'est pas parce qu'on est braqueur qu'on est mauvais»

«Ce n'est pas parce qu'on est braqueur qu'on est mauvais»

[Épisode 4] Le 17 juin 2019, le procès de l'enlèvement de C. s'ouvre à Bordeaux. L'heure est venue pour la cible de confronter ses bourreaux. Trois sont présents, le dernier s'est suicidé en prison.

«Il sait qu'il est passé très près de son dernier jour, je lui ai bien expliqué»

«Il sait qu'il est passé très près de son dernier jour, je lui ai bien expliqué»

[Épisode 3] C. est relâché. Il accepte à contre-cœur de parler aux gendarmes. Un détail de son récit fait écho à une autre affaire, et des suspects ne tardent pas à être identifiés.

«Si tu payes, tu as des chances de t'en sortir»

«Si tu payes, tu as des chances de t'en sortir»

[Épisode 2] C. n'avait pas envie d'aller à ce rendez-vous. Il avait raison: sa rencontre avec monsieur Todd allait marquer le début de son calvaire, long de sept semaines.

«Il ne faut pas que vous vous étonniez si un jour je ne suis plus là»

«Il ne faut pas que vous vous étonniez si un jour je ne suis plus là»

[Épisode 1] En camping-car puis en BMW, C. fait le trajet entre Marbella et Toulouse. Quand il rentre enfin chez lui, cela fait presque deux mois que sa compagne n'a pas eu de nouvelles.

Procès de Dominique Brunel: «Des deux fils, j'avais un ange et un démon»

Procès de Dominique Brunel: «Des deux fils, j'avais un ange et un démon»

[Épisode 4] En octobre 2016, les autorités judiciaires et les parents de Dominique Brunel font tout pour mettre la main dessus et obtenir des explications. L'initiative paie.

Procès de Dominique Brunel: «Je ne pense pas qu'il y ait un livre du b.a.-ba du tueur»

Procès de Dominique Brunel: «Je ne pense pas qu'il y ait un livre du b.a.-ba du tueur»

[Épisode 3] Le 2 novembre 2015, le corps de Jean-Marc Brunel est découvert dans une housse mortuaire, au fond du puits situé sur sa propriété. Son frère aîné, Dominique, demeure introuvable.

Procès de Dominique Brunel: «Il s'est passé quelque chose, mais nous ne savons pas quoi»

Procès de Dominique Brunel: «Il s'est passé quelque chose, mais nous ne savons pas quoi»

[Épisode 2] Au domicile de Jean-Marc Brunel, des objets disparaissent ou changent de place. L'enquête, initialement ouverte pour «disparition inquiétante», prend une tout autre ampleur après une découverte des gendarmes.

Procès de Dominique Brunel: «Dès qu'il avait les moyens, il achetait une voiture de luxe»

Procès de Dominique Brunel: «Dès qu'il avait les moyens, il achetait une voiture de luxe»

[Épisode 1] Fin octobre 2015. Jean-Marc Brunel n'a pas répondu au téléphone de la semaine. Ses parents s'alarment: ça ne lui ressemble pas.

Vous pensez que Jack l'Éventreur a tué des prostituées? C'est une fake news de l'époque victorienne

Vous pensez que Jack l'Éventreur a tué des prostituées? C'est une fake news de l'époque victorienne

Un nouveau livre l'assure, ses cinq victimes n'étaient pas «juste des prostituées»: elles étaient des mères, des sœurs, des femmes battues par la brutalité de l'ère victorienne.

Procès d'Edith Scaravetti: «J'avais pas envie de repasser à la barre, de revenir au tribunal»

Procès d'Edith Scaravetti: «J'avais pas envie de repasser à la barre, de revenir au tribunal»

Du 13 au 17 mai, plus d'un an après sa condamnation pour homicide involontaire à Toulouse, Edith Scaravetti comparaissait pour son procès en appel devant la cour d'assises de Montauban.

Newsletters