désindustrialisation

34 articles
La réciprocité, plus «politiquement correcte» que la préférence communautaire

La réciprocité, plus «politiquement correcte» que la préférence communautaire

Le projet de «Buy European Act» de Nicolas Sarkozy anime l’Europe depuis longtemps mais implique une volonté politique qui a toujours fait défaut à l’Union, longtemps trop libérale, aujourd’hui trop dispersée. Et la France ne peut s’engager seule.

Arnaud Montebourg: «La victoire du PS n'est pas acquise» [Le 20'12 #8]

Arnaud Montebourg: «La victoire du PS n'est pas acquise» [Le 20'12 #8]

POUR SA HUITIÈME ÉDITION, le 20'12, l'émission politique de Slate.fr, L'Express, l'INA et Dailymotion reçoit Arnaud Montebourg.On vous avait déjà proposé de regarder le teaser de sa prestation, où l'ancien candidat à la primaire socialiste s...

Volkswagen, Renault/PSA deux conceptions de la mondialisation et de l'emploi

Volkswagen, Renault/PSA deux conceptions de la mondialisation et de l'emploi

L'alliance PSA-GM, c'est fait. L’automobile française, longtemps trop hexagonale, accélère à l’international. L’emploi y trouvera-t-il son compte? Volkswagen, avec une autre stratégie, augmente ses effectifs en Allemagne.

Lejaby, SeaFrance, Gandrange... L'Etat ne peut pas tout

Lejaby, SeaFrance, Gandrange... L'Etat ne peut pas tout

Lionel Jospin avait raison. En sauvant, entre guillemets, des entreprises, les candidats en campagne se prennent pour des Zorros et font croire que la politique accomplit des miracles.

Désindustrialisation à l'anglaise et à la française: bonnet blanc et white bonnet

Désindustrialisation à l'anglaise et à la française: bonnet blanc et white bonnet

L’industrie demeure un secteur majeur de l’économie britannique mais, comme en France, sa contribution à la valeur ajoutée ou à l'emploi a fortement baissé.

Dette, croissance, désindustrialisation: une crise, oui; une déroute, non

Dette, croissance, désindustrialisation: une crise, oui; une déroute, non

L’économie française n’est pas dans une impasse totale. Au-delà du prisme créé par l’approche de l’élection présidentielle, quelques repères d’analyse.

Les leçons anglaises

Les leçons anglaises

La Grande-Bretagne n'a pas de meilleurs résultats économiques que la France mais a su conserver la notation maximale.

Beffa ou la nostalgie du colbertisme

Beffa ou la nostalgie du colbertisme

Ancien grand patron déchu de Saint-Gobain, Jean-Louis Beffa s’attaque au modèle libéral et prône une forme de cogestion à l’allemande fondée sur un pacte national. Pour lui, le pire pour la France est ne pas choisir.

Saab est mort, vive l'industrie suédoise!

Saab est mort, vive l'industrie suédoise!

Une fois n'est pas coutume: les Suédois se sont acharnés pendant plus de 20 ans à sauver le constructeur automobile Saab, qui, sauf revirement de dernière minute, semble aujourd'hui définitivement condamné. Car l'industrie suédoise est habituée aux grandes restructurations. Et elle ne s'en porte pas si mal.

Made in France, le bordel des étiquettes

Made in France, le bordel des étiquettes

Sait-on véritablement ce que le «Made in France» signifie?

Le «made in France», cache-misère industriel des politiques

Le «made in France», cache-misère industriel des politiques

Compter sur le «fabriqué en France» pour enrayer la désindustrialisation tient du rêve. Bien sûr, c’est utile. Mais il faudrait d’abord manifester une ambition industrielle. Edith Cresson et Francis Mer se rejoignent sur ce point.

Patriotisme démagogique

Patriotisme démagogique

Rien ne prouve que les Français ont véritablement intérêt à freiner la concurrence, tout pousse même à penser le contraire.

Destruction d'emplois: la mondialisation a bon dos

Destruction d'emplois: la mondialisation a bon dos

C’est le manque de croissance qui crée du chômage. Et le désamour français pour l’industrie. Car d’autres pays tirent leur épingle du jeu dans le même contexte de mondialisation.

La France malade de sa désindustrialisation

La France malade de sa désindustrialisation

Les politiques veulent corriger les inégalités par la fiscalité, mais taxer les riches provoque l'exode de capitaux indispensables, aider les travailleurs pauvres ne manque pas d'effet pervers et creuse les déficits. La redistribution n'est qu'un pis-aller.

Newsletters