cours du pétrole

17 articles
Cours du pétrole: des réactions contrastées sur les marchés

Cours du pétrole: des réactions contrastées sur les marchés

La crise du Covid-19 a précipité la correction attendue en bourse et contribué à inverser le lien de causalité habituel entre or noir et dollar. Dans l'immobilier, les interrogations subsistent.

Accords de Minsk: Poutine gagnant à court terme, perdant à long terme?

Accords de Minsk: Poutine gagnant à court terme, perdant à long terme?

Le texte ouvre la voie à une large autonomie des régions de Donetsk et de Louhansk et les Occidentaux ont passé sous silence l'annexion de la Crimée. Mais, souvenez-vous du mur de Berlin, a glissé Angela Merkel...

La baisse du prix du pétrole ne fait pas que des heureux

La baisse du prix du pétrole ne fait pas que des heureux

La Chine en profite, la France aussi. Mais la chute des cours commence à avoir de sérieux effets.

Russie: la crise actuelle n'est pas une répétition de celle de 1998

Russie: la crise actuelle n'est pas une répétition de celle de 1998

Dans une économie mondialisée, on ne peut croire que les difficultés de la Russie soient sans conséquences pour les autres pays, y compris le nôtre. Mais, en dépit de quelques traits communs, la crise actuelle ne ressemble guère à celle qui a frappé le pays à la fin du siècle dernier.

La baisse des cours du pétrole n'est pas une mauvaise nouvelle pour l’environnement

La baisse des cours du pétrole n'est pas une mauvaise nouvelle pour l’environnement

La chute étonnante des cours du pétrole depuis cet été est une bonne nouvelle pour notre économie. Mais certains défenseurs de l’environnement tirent déjà la sonnette d’alarme: la baisse des prix va avoir pour effet secondaire de relancer la consommation d’hydrocarbures et donc les émissions de C02. Ils se trompent.

Non, le prix du pétrole ne baissera pas!

Non, le prix du pétrole ne baissera pas!

Face à la perspective d’un afflux de pétrole sur le marché mondial, l’Arabie saoudite joue le rôle de régulateur. Avec un objectif: stabiliser le prix du baril autour de 100 dollars. Tant pis pour les consommateurs.

Croissance: le monde est au ralenti

Croissance: le monde est au ralenti

La zone euro cherche à sortir de la crise, mais le reste du monde offre des perspectives d’activité plus modestes que celles qui étaient anticipées au début de l’année. La faiblesse de la demande européenne explique une partie des difficultés actuelles, mais une partie seulement, ainsi que le constate le FMI.

Flottements sur la TIPP

Flottements sur la TIPP

Sur la TIPP flottante, on entretient l’amalgame. Il s’agit de baisser la taxe sur les produits pétroliers pour compenser la hausse des recettes de TVA provenant du renchérissement des carburants, pas de faire contrepoids à la hausse du prix du baril.

Prix de l'essence: c'est l'euro qui coule à la pompe

Prix de l'essence: c'est l'euro qui coule à la pompe

Pourquoi le carburant est-il aujourd'hui au même niveau qu’à l’été 2008, alors que le baril de pétrole vaut 40 dollars de moins?

Pétrole: l'OPEP est fini

Pétrole: l'OPEP est fini

Avec les nouvelles technologies d’extraction, le Moyen-Orient est en train de perdre la main dans le secteur de la production de pétrole et de gaz. L'Amérique du nord va redevenir le centre du monde pour les hydrocarbures.

Economie pour nous les nuls

Economie pour nous les nuls

Le baril de pétrole à 200 dollars? Pas tout de suite

Le baril de pétrole à 200 dollars? Pas tout de suite

Le pétrole et les matières premières en général viennent de connaître des jours agités. Simple incident de parcours ou début d’une correction plus importante?

Le super à deux euros est pour demain

Le super à deux euros est pour demain

Pour que le carburant passe à 2 euros le litre à la pompe, il faudrait que le prix du baril augmente de 60%. Dans la période récente, il n’a fallu que 18 mois au pétrole pour connaître une telle progression.

Match actionnaires-salariés: l'arbitre est nul

Match actionnaires-salariés: l'arbitre est nul

Nicolas Sarkozy affirme qu'il ne «cédera pas». Mais sa proposition de contraindre les entreprises qui versent un dividende à leurs actionnaires à octroyer aussi une prime à leurs salariés fait l’unanimité… contre elle!

Pétrole contre liberté

Pétrole contre liberté

Les révoltes arabes font monter le prix du baril. Les consommateurs occidentaux vont-ils se mettre à militer contre la démocratie?

Pouvoir d'achat

Pouvoir d'achat

Les révolutions arabes ménagent les intérêts pétroliers

Les révolutions arabes ménagent les intérêts pétroliers

Les marchés pétroliers s'affolent de la guerre civile libyenne. Mais la chute des dictatures ne serait pas forcément une mauvaise nouvelle pour la stabilité à terme des marchés.

Newsletters