front de gauche

100 articles
Universités d'été: et si on séchait?

Universités d'été: et si on séchait?

Ces rassemblements qui marquent la rentrée politique offrent des espaces de réflexion, mais servent aussi d'exutoire médiatiquement très calibré aux rivalités internes et peinent à intéresser le grand public.

Législatives partielles: pourquoi le Front national en profite davantage que le Front de gauche

Législatives partielles: pourquoi le Front national en profite davantage que le Front de gauche

Jean-Luc Mélenchon et ses alliés souffrent d'être de gauche et de tenir un discours complexe, et parfois hésitant, sur l'Europe.

Quand l'égalité symbolique masque les inégalités réelles

Quand l'égalité symbolique masque les inégalités réelles

D'inégale importance, trois mesures qui viennent d'être adoptées par la gauche de gouvernement sur le mariage, la représentation cantonale et la «race» contrastent avec son impuissance à traduire sa passion égalitaire sur le terrain économique.

Politique: «Populiste», une injure riche de sens

Politique: «Populiste», une injure riche de sens

Les partis marginaux sont loin d’avoir le monopoles des usages populistes.

Le populisme «vintage» de Jean-Luc Mélenchon, trop élaboré pour être efficace

Le populisme «vintage» de Jean-Luc Mélenchon, trop élaboré pour être efficace

Mélenchon est un peu comme la surprise 2012 dont tout le monde a aimé le premier album, et qui depuis s'enfonce dans la caricature pour satisfaire le public. Plus il en rajoute, plus les observateurs en redemandent. Et plus l'analyse de style prend le dessus sur la politique.

Les municipales empêchent les gauches de consommer leur divorce

Les municipales empêchent les gauches de consommer leur divorce

Entre le PS, le PCF, qui ouvre son congrès jeudi, et son allié du Parti de gauche, la paix est improbable mais la guerre impossible: s'ils sont en désaccord sur la politique du gouvernement, ils ne peuvent se permettre des déchirements trop marqués s'ils veulent garder leurs positions au niveau local.

PS-UMP, un jeu perdants-perdants

PS-UMP, un jeu perdants-perdants

Affaire de Florange, priorité contestée accordée à la compétitivité, accusations contre Jérôme Cahuzac et interminable psychodrame à l'UMP: le climat politique de ce début d'hiver fait froid dans le dos.

Enfin le vrai Hollande!

Enfin le vrai Hollande!

Au lendemain de la conférence de presse, on observe un phénomène presque analogue à celui qui avait saisi les observateurs lors du meeting du Bourget: hier, on avait découvert un candidat; cette fois, certains ont pu avoir la révélation d’un président.

Hollande n’a plus la majorité de sa politique

Hollande n’a plus la majorité de sa politique

Mélenchon remplacé par Bayrou, la CGT par le Medef, les ouvriers par les cadres... Le cap fixé par le président de la République, notamment lors de sa conférence de presse, pourrait générer des crises, voire une recomposition du paysage politique.

L'inexorable dérive des deux gauches

L'inexorable dérive des deux gauches

Tout porte à croire que le fossé qui sépare la gauche gouvernante de la gauche radicale va s’élargir inexorablement. Au point d'ouvrir à nouveau l'hypothèse d'une alliance avec le centre?

Au secours! Les nonistes de gauche sont de retour

Au secours! Les nonistes de gauche sont de retour

Ils promettaient un plan B. Nous l'avons, c'est le TSCG. Peut-on vraiment dire que l'Europe va mieux depuis le «non fondateur» de 2005?

Traité budgétaire: un combat déjà perdu pour la gauche de la gauche?

Traité budgétaire: un combat déjà perdu pour la gauche de la gauche?

Faisant de l’opposition au TSCG son objectif central, la gauche de la gauche, politique et associative, s’est remobilisée en cette rentrée. Mais le tempo est-il idéal pour cela?

Anti-TSCG, le jeu des sept familles

Anti-TSCG, le jeu des sept familles

Gauche du PS, gauche de la gauche, droite souverainiste, syndicats, médias engagés... Comme en 2005, l'opposition au traité européen associe des catégories très diverses. Avec, parfois, des nuances ou des revirements.

Le centre va finir par manquer à Hollande

Le centre va finir par manquer à Hollande

On sait pourquoi François Hollande n’a pas saisi la main de François Bayrou, entre les deux tours. Mais, du coup, la réalité électorale ne recouvre pas la réalité politique et il y a une forme d’entourloupe dictée par la logique des blocs.

Financement des partis: l'UMP perd 40% de sa subvention, le PS touchera 23 millions d'euros par an

Financement des partis: l'UMP perd 40% de sa subvention, le PS touchera 23 millions d'euros par an

L'association Regards Citoyens, qui a pour objectif la facilitation de l'accès aux données publiques des institutions, s'est intéressée au financement public dont bénéficieront les partis politiques à l'issue des élections législatives. Sur les 76...

La majorité de gauche est moins importante qu'en 1981 et équivalente à celle de la droite en 2007 [INFOGRAPHIE]

La majorité de gauche est moins importante qu'en 1981 et équivalente à celle de la droite en 2007 [INFOGRAPHIE]

Avec 331 sièges (280 PS, 22 divers gauche, 17 EELV, 12 PRG) ...

Le PS pourrait obtenir la majorité absolue

Le PS pourrait obtenir la majorité absolue

Selon une étude Ipsos-Logica Business Consulting sur le second tour des législatives réalisée les 13 et 14 juin, la gauche serait majoritaire à l'Assemblée et le PS et ses alliés (divers gauche) pourraient même disposer à eux seuls de la majorité...

46 triangulaires, 36 candidats élus... Les chiffres du premier tour des législatives

46 triangulaires, 36 candidats élus... Les chiffres du premier tour des législatives

Le premier tour des législatives est terminé et déjà, les pronostics affluent pour le second tour du dimanche 17 juin. Slate.fr a épluché les résultats et a sélectionné pour vous les principaux chiffres.46,77% C'est le score de la gauche, contre...

Résultats définitifs: le PS obtient 22 élus au premier tour

Résultats définitifs: le PS obtient 22 élus au premier tour

Publiés par le ministère de l'Intérieur, les résultats définitifs du premier tour des élections législatives placent le PS en première place (29,35% et 22 députés d'ores et déjà élus) devant l'UMP (27,12% et 9 députés élus). Le Front national...

EELV et le Front de gauche ne sont pas assurés d'un groupe à l'Assemblée

EELV et le Front de gauche ne sont pas assurés d'un groupe à l'Assemblée

Les écologistes sont notamment victimes des accrocs locaux à leur accord avec le PS. Affaibli par la défaite de Mélenchon, le Parti de gauche perd lui un de ses deux députés sortants.

Newsletters