Arnaud Desplechin

15 articles
Cannes 70e, Jour 1: «Les Fantômes d’Ismaël» ne fait pas vraiment l'ouverture, et c'est dommage

Cannes 70e, Jour 1: «Les Fantômes d’Ismaël» ne fait pas vraiment l'ouverture, et c'est dommage

Le film magnifique d'Arnaud Desplechin est présenté sur la Croisette dans une version coupée. Mais en se donnant un peu de mal, il sera possible de découvrir en salles dans sa version complète cette œuvre foisonnante et troublante, hantée par l'amour du cinéma et les vertiges de l'absence.

Césars: quelle diversité veut-on?

Césars: quelle diversité veut-on?

Entre la cérémonie des César, qui a primé «Fatima» de Philippe Faucon et celle des Oscars, incriminés pour n'avoir sélectionné cette année aucun acteur ni actrice noirs, il faudrait rappeler que la revendication de diversité est celle de l’apport d’êtres différents, et dont il ne s’agit pas de réduire les différences, au risque d’un appauvrissement généralisé.

Tous les garçons s'appellent Doinel

Tous les garçons s'appellent Doinel

Les 30 de la mort de François Truffaut ont été commémorés en 2014 et le Doinel de Desplechin, Paul Dédalus, revient sur les écrans dans Trois Souvenirs de ma jeunesse. Mais d'autres Doinel se cachent un peu partout dans le cinéma contemporain.

A Cannes, il n'y a pas que des films, il y a aussi des livres

A Cannes, il n'y a pas que des films, il y a aussi des livres

Voici une liste non exhaustive de livres cachés dans les oeuvres présentées dans les différentes sélections.

Pourquoi les noms des personnages de Desplechin sont-ils si bizarres?

Pourquoi les noms des personnages de Desplechin sont-ils si bizarres?

Et pourquoi se répètent-ils sans cesse?

«Trois souvenirs de ma jeunesse», le film qui éclipse tous les autres

«Trois souvenirs de ma jeunesse», le film qui éclipse tous les autres

Ce n'est plus une romance, c'est un cosmos. Il vaut à Arnaud Desplechin le César de meilleur réalisateur.

Arnaud Desplechin: «J’aime bien quand le monde est pluriel, je le trouve plus sexy»

Arnaud Desplechin: «J’aime bien quand le monde est pluriel, je le trouve plus sexy»

Depuis plus de vingt ans, le cinéaste, qui présente à la Quinzaine des réalisateurs «Trois souvenirs de ma jeunesse», crée des personnages aux identités flottantes. Dans un long entretien, celui qui se dit «mauvais citoyen» nous explique comment il concilie cette identité avec celle de cinéaste.

La télé fait rigoler les auteurs du cinéma français

La télé fait rigoler les auteurs du cinéma français

Arnaud Desplechin («La Forêt») et Bruno Dumont («P'tit Quinquin») viennent de signer pour la télévision deux œuvres d'un comique débridé, dont on regrettera juste qu'elles ne puissent pas aussi être vues en salles.

Festival de Cannes 2014: Xavier Dolan n'est pas seulement le plus jeune réalisateur en compétition

Festival de Cannes 2014: Xavier Dolan n'est pas seulement le plus jeune réalisateur en compétition

Si vous avez vu ne serait-ce qu'un des trois premiers films de Xavier Dolan, J'ai tué ma mère (en 2009) Les Amours imaginaires (2010) Laurence Anyways (2012), vous savez que ce type a un talent fou. Qu'il fait des choses dingues, bouleversantes,...

Cinéma: les tops 10 de l'année 2013 de la rédaction de Slate.fr

Cinéma: les tops 10 de l'année 2013 de la rédaction de Slate.fr

Adèle, Sandra Bullock et beaucoup d'autres coups de coeur.

Les images qui ont nourri «Jimmy P.», le nouveau film d'Arnaud Desplechin

Les images qui ont nourri «Jimmy P.», le nouveau film d'Arnaud Desplechin

Le cinéaste nous ouvre ses documents de travail et commente pour nous quelques photos qu'il a utilisées sur le tournage de son premier film américain.

Pourquoi l'«Exception culturelle» est un combat légitime

Pourquoi l'«Exception culturelle» est un combat légitime

La Commission européenne multiplie les embuches et les blocages à l’encontre d’un système bénéfique pour la culture mondiale dont on aimerait plutôt qu’existe l’équivalent dans d’autres secteurs économiques.

La check-list de Cannes 2013, jour 4: bâillements, résurrection, euthanasie

La check-list de Cannes 2013, jour 4: bâillements, résurrection, euthanasie

CANNES, JOUR 4 ...

Cannes 2013: qu'est-ce qui fait la nationalité d’un film?

Cannes 2013: qu'est-ce qui fait la nationalité d’un film?

Les productions sont de plus en plus internationales. Peut-on encore attribuer une nationalité à un film?

A Cannes, la renaissance Carax

A Cannes, la renaissance Carax

«Holy Motors», en compétition officielle, lèvera-t-il la malédiction du réalisateur de Boy Meets Girl, Caméra d'or en 1984?

Newsletters