Nicolas Bazire

9 articles
Qui sont les politiques cités dans l'affaire Karachi?

Qui sont les politiques cités dans l'affaire Karachi?

Et pourquoi les noms de ces hommes politiques sont liés de près ou de loin aux enquêtes en cours.

Marchand d'armes, un job (souvent) légal

Marchand d'armes, un job (souvent) légal

Est-on obligé de magouiller pour vendre des armes?

Affaire Takieddine: Quelle est la prochaine étape pour Hortefeux?

Affaire Takieddine: Quelle est la prochaine étape pour Hortefeux?

Ziad Takieddine, Thierry Gaubert et Nicolas Bazire ont été mis en examen tandis que de nombreuses autres personnes ont été auditionnées comme témoins ou témoins assistés par le juge Van Ruymbeke. Pourquoi ces différents statuts et que signifient-ils?

Karachi - Hélène Gaubert: mon mari m'a dit «Si je coule, tu coules avec moi»

Karachi - Hélène Gaubert: mon mari m'a dit «Si je coule, tu coules avec moi»

Hélène de Yougoslavie, la femme de l'ancien conseiller de ...

Karachi: Bazire en garde à vue, un autre proche de Sarkozy déféré

Karachi: Bazire en garde à vue, un autre proche de Sarkozy déféré

Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur et ...

10 questions sur l'affaire Karachi

10 questions sur l'affaire Karachi

Rétrocommissions, intermédiaires, comptes de campagnes, rivalités politiques... Comment une vente de sous-marins au Pakistan est devenue une affaire d’État.

La Balladur connexion

La Balladur connexion

Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire, Patrick Suet, Pierre Mongin... Les plus proches collaborateurs d'Edouard Balladur entre 1993 et 1995 occupent aujourd'hui des fonctions stratégiques.

Hortefeux vante ses liens «inoxydables» avec Sarkozy

Hortefeux vante ses liens «inoxydables» avec Sarkozy

Pris dans la tourmente de l'affaire Karachi, l'ancien ministre de l'Intérieur nie tout lâchage de l'Elysée.

Karachi: la garde à vue très spéciale de Thierry Gaubert

Karachi: la garde à vue très spéciale de Thierry Gaubert

Ce proche du chef de l'Etat, mis en examen pour complicité d'abus de biens sociaux, a pu conserver son portable en garde à vue.

Newsletters