procès

292 articles
«Maman, elle avait des trous dans la tête»

«Maman, elle avait des trous dans la tête»

[Épisode 4] Le fils de Carine Ramière, assassinée en 2016 par son ex-compagnon, a aujourd'hui 7 ans. Les souvenirs de sa mère disparaissent peu à peu, mais il n'a pas oublié ce qu'il appelle «le plus mauvais jour de ma vie».

«J'ai fait une grosse connerie. J'ai assassiné mon ex»

«J'ai fait une grosse connerie. J'ai assassiné mon ex»

[Épisode 3] Après avoir quitté les lieux de son crime, Jean-Régis Julien se rend au commissariat d'Alès. Il raconte par téléphone ce qu'il vient de faire à son père, puis aux femmes qu'il fréquentait alors.

«Il prétendait voir le petit mais quand il venait, il était plutôt collé à Carine»

«Il prétendait voir le petit mais quand il venait, il était plutôt collé à Carine»

[Épisode 2] Jean-Régis Julien a prêté une voiture à son ex-compagne. Il lui rend souvent visite et lui écrit beaucoup. Carine Ramière finit par comprendre que ce n'est pas leur fils qui l'intéresse.

«La victime n'avait rien à décider, rien à changer»

«La victime n'avait rien à décider, rien à changer»

[Épisode 1] Dans la queue d'un hypermarché, une BMW noire arrive à la hauteur d'une Golf blanche. Trois détonations retentissent. La ville d'Alès est en vigilance orange mais ce n'est pas l'orage.

Faut-il filmer et diffuser les procès comme le suggère Éric Dupond-Moretti?

Faut-il filmer et diffuser les procès comme le suggère Éric Dupond-Moretti?

La proposition du garde des Sceaux pose de nombreuses questions éthiques.

Justice

Justice

Pour la démocratie

Pour la démocratie

Le procès Charlie Hebdo, une épreuve pour l'état de droit

Le procès Charlie Hebdo, une épreuve pour l'état de droit

À bien des égards, ce procès est unique. Non seulement par son fort impact médiatique, sa durée, mais aussi en raison des débats qu'il relance.

En Espagne, un Pissarro pillé par les nazis restera au musée

En Espagne, un Pissarro pillé par les nazis restera au musée

Les héritiers de la famille juive spoliée demandaient à ce que l'œuvre leur soit restituée. La cour d'appel chargée de juger l'affaire en a décidé autrement.

«Elle pinçait Zélia pour ne pas qu'elle dorme»

«Elle pinçait Zélia pour ne pas qu'elle dorme»

[Épisode 4] Face à la cour, Hélène assure avoir aimé sa fille décédée des suites de ses coups autant que ses autres enfants. Les écoutes téléphoniques livrent une tout autre version.

«Quand elle était fâchée, elle était très très méchante»

«Quand elle était fâchée, elle était très très méchante»

[Épisode 3] Bâtons, couteaux, poings. Dans son box, face à la cour, alors que sont évoquées toutes les fois où elle est montée dans les tours, Hélène sourit.

«Je l'ai tapée mais je pensais pas qu'elle aurait des séquelles»

«Je l'ai tapée mais je pensais pas qu'elle aurait des séquelles»

[Épisode 2] Quand Zélia, 11 mois, est transférée à l'hôpital, elle est en état de mort cérébrale. Quelque temps plus tôt pourtant, des signalements avaient été émis et les gendarmes étaient venus.

«Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait autant d'enfants»

«Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait autant d'enfants»

[Épisode 1] Dans la culture hmong, donner naissance à un garçon permet de préserver la lignée et ainsi de réussir sa vie. Hélène voulait à tout prix réussir la sienne.

«J'ai tué Christine. On n'en parle plus»

«J'ai tué Christine. On n'en parle plus»

[Épisode 4] Le corps de Christine est découvert en juin 2014, grâce aux indications d'Audrey. Mais celle-ci n'était peut-être pas la seule à savoir où il était enterré.

«Les violences conjugales, il faut les vivre pour savoir ce que c'est»

«Les violences conjugales, il faut les vivre pour savoir ce que c'est»

[Épisode 3] La cour d'assises s'interroge: pourquoi Audrey n'a-t-elle pas quitté et dénoncé Fabien, qui la battait?

«Je voudrais avoir des nouvelles de Maman, où est Maman?»

«Je voudrais avoir des nouvelles de Maman, où est Maman?»

[Épisode 2] En 2010, douze ans après la disparition de Christine, Fabien appelle les gendarmes. Il a des doutes sur Audrey, sa désormais ex-compagne.

«On ne fait pas ça, normalement. On ne va pas avec le conjoint de sa sœur»

«On ne fait pas ça, normalement. On ne va pas avec le conjoint de sa sœur»

[Épisode 1] Avec sa cadette Christine, Audrey partageait un toit et un homme.

La plaie fait 11 centimètres de long, soit les trois quarts du cou

La plaie fait 11 centimètres de long, soit les trois quarts du cou

[Épisode 2] La défense de Roberto Zarate consistant à affirmer qu'il a donné des coups de couteau au hasard ne tient pas au regard des blessures qu'il a infligées à sa compagne, Nastasia Estrade.

Nastasia Estrade, égorgée par son compagnon «gentil», mais «jaloux»

Nastasia Estrade, égorgée par son compagnon «gentil», mais «jaloux»

[Episode 1] «Je voulais qu'elle me dise la vérité» à propos de la relation qu'elle entretenait avec un autre que lui, a déclaré Roberto Zarate, son meurtrier, lors de son procès.

«Le Mexicain nous donne une version bancale, pour coller avec les indices»

«Le Mexicain nous donne une version bancale, pour coller avec les indices»

[Épisode 4] Ça y est, on y est: le procès débute, la machine est lancée. Face à l'accusé et sa mauvaise foi, il faut être solide, ne pas chanceler, tenir bon.

Newsletters