Culture

Les films à voir sur Filmo TV pendant votre confinement

Temps de lecture : 5 min

Pour faire passer les longues journées d'avril, les plateformes de VOD et SVOD risquent d'être vos meilleures amies. Côté cinéma, on vous résume ce qu'elles vous réservent. C'est au tour de Filmo TV.

Melissa McCarthy et Sandra Bullock dans Les Flingueuses, de Paul Feig. | Capture d'écran via YouTube
Melissa McCarthy et Sandra Bullock dans Les Flingueuses, de Paul Feig. | Capture d'écran via YouTube

Ne vous arrêtez pas à la laideur de son interface: Filmo TV fait bel et bien partie des services de SVOD les plus satisfaisants de France. Au fait, SVOD, cela signifie «subscription video on demand», ce qui désigne ces services proposant un abonnement généralement mensuel, qui permet ensuite d'accéder à quantité de films et/ou de séries (au contraire de la simple VOD, qui nécessite de payer à chaque achat ou location).

Attention: Filmo TV propose les deux types de services. Il est possible d'y louer des nouveautés (généralement proposées à 4,99 euros la location, comme à peu près partout ailleurs), mais on peut aussi s'abonner pour obtenir le Pass illimité, qui n'inclut pas les nouveautés (ce qui semble impossible d'un point de vue économique) et comprend de très nombreux films, au gré d'une offre variée et souvent différente de ce qui est proposé sur les autres plateformes.

Cela semble être le moment ou jamais pour tester ce Pass illimité: chez Filmo TV, le premier mois est toujours offert, puis l'abonnement mensuel est de 6,99 euros par mois. Quant à la résiliation, elle est simple et immédiate: simplement, tout mois commencé est dû.

Très fréquemment enrichi ou mis à jour, le catalogue Filmo TV est en grande partie organisé par cycles thématiques, chacun étant présenté en vidéo par un·e journaliste ciné de qualité (Emmanuelle Spadacenta de Cinemateaser, Laurent Delmas de France Inter...).

Parmi les artistes actuellement mis·es en avant, on citera notamment Alain Chabat (l'occasion de revoir Didier pour la millième fois), Audrey Hepburn (l'éternelle égérie des magasins Maisons du Monde), Catherine Frot, Nicole Kidman... À signaler également, un cycle Jean-Paul Salomé, avec Belphégor, Les Braqueuses, Restons groupés... Pour punir vos enfants, c'est absolument parfait.

Les regroupements thématiques proposés par Filmo TV peuvent parfois sembler simplistes, mais en réalité, ils font souvent beaucoup de bien. Surtout en cette période de confinement. Par exemple, il est tout à fait normal d'avoir subitement envie de voir une comédie romantique à base de mariage ou un film de cambriole. Filmo TV est là pour ça, et c'est idéal.

Entre mille autres choses, on trouvera ainsi une thématique «Cirques» allant du Parade de Jacques Tati à De l'eau pour les éléphants, starring Reese Witherspoon et Robert Pattinson, un panorama «Truands anglais» avec A Very Englishman (quatrième des huit collaborations Michael Winterbottom - Steve Coogan) ou encore Legend, avec Tom Hardy dans le double rôle des terrifiants frères Kray, gangsters ayant fait trembler Londres au milieu du siècle dernier.

Filmo TV propose aussi une belle liste de films de qualité, fournie en vrac, au sein de laquelle on peut par exemple trouver l'hilarant Les Flingueuses, buddy movie féminin avec Melissa McCarthy et Sandra Bullock (également présente dans un certain Gravity, lui aussi disponible), le sombre Black Swan pour alimenter ses mauvais rêves, ou encore l'haletant Black Book de Paul Verhoeven, thriller historique où Carice van Houten incarne une résistante hollandaise se jetant dans la gueule du loup nazi pour mieux le dynamiter.

Haneke, est-ce bien raisonnable?

Du côté des cinéastes, s'il n'est pas certain qu'enchaîner six films de Michael Haneke constitue actuellement une expérience recommandable, on ne peut cependant pas vous en empêcher. Mais sachez néanmoins que Le Septième continent, l'une de ses premières réalisations (qui date de 1989), est clairement à déconseiller si vous être cloîtré·e avec vos enfants. Difficile d'en dire davantage sans déflorer l'intrigue, mais le film met en scène une famille bien sous tous rapports qui finit par s'enfermer chez elle pour rompre avec la société. C'est tout à fait brillant, mais c'est sans doute le film le plus désespérant qui soit.

Même sur l'échelle de Haneke, Le Septième continent atteint des sommets. Attendez donc un mois ou deux. Et tant qu'à faire, laissez aussi les autres de côté pour le moment: car d'univers post-apocalyptiques (Le temps du loup) en huis clos sur la détresse du troisième âge (Amour), chaque œuvre du cinéaste autrichien semble dire quelque chose sur la singulière situation actuelle.

Le cycle consacré aux films les moins courus d'Arnaud Desplechin a des chances d'être moins plombant, même s'il ne conviendra guère mieux à celles et ceux qui recherchent le fun avant tout (ce qui n'a rien d'une honte). On y trouve ses premiers films (La Vie des morts, La Sentinelle), son premier film en langue anglaise (le somptueux Esther Kahn, avec Summer Phoenix et Ian Holm), mais aussi Léo, en jouant dans la compagnie des hommes, adaptation pour Arte de la pièce d'Edward Bond.

Théories du genre

Il y a une poignée de jours, une nouvelle plateforme de SVOD a ouvert ses portes après s'être notamment fait connaître via une campagne de financement participatif: la dénommée Shadowz se consacre exclusivement au thriller, au fantastique et à la science-fiction. C'est peut-être la première fois qu'une offre disponible en France a de quoi rivaliser avec Filmo TV en matière de cinéma de genre. Car jusqu'ici, le service tenait la corde avec des cycles thématiques pointus, truffés de raretés ou de films oubliés, défendus par de vrais spécialistes du genre comme Christophe Lemaire, journaliste légendaire, ou encore Fausto Fasulo, rédacteur en chef de la revue Mad Movies depuis 2006.

La dernière fournée en date se nomme «Golden eighties»: Alien y cohabite avec des trésors nettement plus méconnus, comme l'Italien 2019 après la chute de New York (tout un programme), Carnage - The Burning, slasher dans lequel un mono de colonies de vacances se mue en croque-mitaine vengeur, ou encore Turkish Rambo, que son titre vend mieux que n'importe quel résumé. Toujours disponibles, les précédentes livraisons s'intitulaient «Chasseurs de sorcières», «Female Trouble», «Found Footage» ou encore «Schizophrenia», chacune étant constituée de six à huit titres.

Classiques et basiques

Si vous n'aimez pas l'hémoglobine ou les hurlements, il reste à vous réfugier dans le cinéma de patrimoine, une sélection éclectique et assez fournie étant mise à disposition. Récemment, Filmo TV a notamment proposé un focus sur le cinéma japonais, avec des œuvres d'Ozu et Yoshida, mais aussi toute une série de films fraîchement restaurés, de Régénération (film sur la rédemption d'un gangster amoureux, réalisé par Raoul Walsh en 1915) à Déluge, datant de 1933 et considéré comme l'un des premiers films post-apocalyptiques de l'histoire. Ni Max Pécas (Deux enfoirés à Saint-Tropez) ni Fernandel (Cœur de coq) ne sont oubliés, bien entourés au sein d'une sélection «Comédies navrantes».

Une collection destinée à la famille est également proposée: faute de quantité suffisante, les films n'y sont pas regroupés par thèmes, mais il y a cependant de quoi occuper quelques après-midi, avec des séries de films comme Happy Feet, Kirikou, ou encore Niko le petit renne. Si l'on se fie à leurs affiches, les films destinés aux ados (et parlant généralement d'équitation ou de familles attachantes) ressemblent à des téléfilms M6 ou à des livres de la Bibliothèque verte.

Dommage que Filmo TV rate ce rendez-vous familial en ne parvenant pas à proposer autre chose, car s'il est assez alléchant pour les cinéphiles et cinéphages adultes, il risque de ne pas franchement satisfaire les moins de 16 ans. À chaque famille de se décider, et pourquoi pas de profiter au moins de l'essai gratuit avant de statuer définitivement.

COVIDéo Club
Les films à voir sur Netflix pendant votre confinement

Épisode 2

Les films à voir sur Netflix pendant votre confinement

Les films à voir sur LaCinetek pendant votre confinement

Épisode 4

Les films à voir sur LaCinetek pendant votre confinement

Newsletters

Quand le Covid-19 fera son entrée au musée

Quand le Covid-19 fera son entrée au musée

Alors que la pandémie a contraint les institutions culturelles du monde entier à fermer leurs portes, certaines s'affairent à collecter objets, photos et témoignages qui serviront à raconter son histoire.

«Wind of Change» de Scorpions, la CIA et la propagande par la pop

«Wind of Change» de Scorpions, la CIA et la propagande par la pop

On pourrait penser que la diplomatie par la culture n'a plus d'impact dans un monde où la musique circule partout. Pourtant, l'usage de cette dernière comme arme politique reste efficace.

15 séries télé malheureusement passées inaperçues

15 séries télé malheureusement passées inaperçues

Parfois éclipsées par les plus gros succès de ces dernières années, elles méritent toute votre attention.

Newsletters