CultureCulture

Couvrez ce sein d'Eva Green (que les Américains ne sauraient voir sur une affiche de «Sin City»)

Mélissa Bounoua, mis à jour le 30.05.2014 à 12 h 25

Une partie de l'affiche dénoncée par la MPAA (Metropolitan FilmExport)

Une partie de l'affiche dénoncée par la MPAA (Metropolitan FilmExport)

Ce n'est pas le Tartuffe de Molière («Couvrez ce sein que je ne saurais voir»), c'est la Motion Picture Association of America (MPAA) qui dénonce une des affiches de Sin City, j'ai tué pour elle présentant Eva Green dans un déshabillé très transparent. 

L'institution, qui représente six des principaux studios américains et classifie les films en fonction de l'âge du public, estime qu'elle montre trop clairement «la nudité» et a donc demandé à ce qu'elle soit modifiée, notamment parce «les courbes des seins» et «les tétons et aréoles» sont trop visibles sous le déshabillé.

Les producteurs n'auraient-ils pas fait exprès de soumettre ce visuel, s'interroge le site Indiewire, sachant très bien qu'il avait peu de chances d'être accepté mais que cela générerait des commentaires avant la sortie en salles? Car la MPAA demande très souvent aux producteurs de retoucher les images qui servent à la communication des films, souligne E! Online.

Dimension films a dit vouloir retravailler l'image jugée un peu trop sexy d'ici la sortie aux Etats-Unis le 22 août. Rien n'a été dit en revanche sur la position de Jessica Alba.

Jessica Alba

Aucune trace d'Eva Green en tout cas dans les premiers visuels traduits en français et relayés par Allociné. L'affiche officielle du film, qui sortira le 17 septembre en France, est beaucoup plus sobre.

La MPAA est bien connue aux Etats-Unis pour voir le mal partout (sur les affiches et dans les films) et l'expliquer très précisément. Un journaliste de Yahoo! Movies s'est ainsi amusé à lister quelques unes des mises en garde les plus farfelues

A propos du nouveau Godzilla, interdit au moins de 13 ans aux Etats-Unis, sont ainsi dénoncées des «séquences intenses de destruction, de chaos et de violence monstrueuse», ou «creature violence» en anglais. A propos de Skateboard Kid 2 –qui n'a jamais dû sortir en France pour une raison qui nous échappe– même si le film était autorisé à tous les publics, la MPAA prévenait: «Un adolescent se prend un coup de poing dans le nez». Ok.

Mélissa Bounoua
Mélissa Bounoua (93 articles)
Rédactrice en chef adjointe de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte