Culture / Culture

Défoncés à l'herbe, Snoop Dogg et Seth Rogen analysent «Game of Thrones»

Temps de lecture : 2 min

Attention, l'abus de marijuana et de spoilers est dangereux pour la santé.

Seth Rogen et Snoop, sur le trône (DR)
Seth Rogen et Snoop, sur le trône (DR)

Tristesse infinie pour les amateurs de la série phare de HBO: il n'y avait pas de nouvel épisode de Game of Thrones diffusé dimanche 25 mai outre-Atlantique (et donc en France ce lundi sur OCS). Il faudra en effet attendre le dimanche 1er juin pour découvrir le huitième (et antépénultième) épisode de la quatrième saison, qui s'achèvera mi-juin.

En attendant, les amateurs peuvent patienter en découvrant une improbable discussion autour du show entre l'acteur Seth Rogen et Snoop Dogg (ou Snoop Lion, ou Snoopzilla, on ne sait plus trop bien à force) sur le plateau du talk-show cannabisophile dudit Snoop. Complètement raides et vaguement distinguables au milieu de la fumée de leurs joints, l'acteur (dont la dernière comédie, Nos pires voisins, cartonne au box-office US et sera honteusement distribuée en France par Universal début août) et le rappeur échangent autour du show comme deux potes le feraient dans un stoner movie.

Attention aux spoilers pour les spectateurs qui auraient du retard, le tout dernier épisode (diffusé le 18 mai) est largement évoqué au cours de leur discussion enfumée, qui se penche également sur le relatif manque de diversité du casting (Snoop se verrait bien incarner un roi) tout en riant grassement devant des détournements de fans publiés sur YouTube.

Puisqu'on parle de détournements, c'est l'occasion de glisser par ici la sympathique et funky «fin alternative» de l'épisode sept, déjà vue plus de 2,5 millions de fois.

Enfin, signalons ici une initiative française assez LOL: la mise à disposition de sous-titres français parodiques (disponible en .srt, donc fonctionnant avec, oh que c'est vilain, les versions trouvables en .torrent des épisodes) via le tumblr Fin du Game of Thrones.

De la même manière qu'aucun allemand (ou germaniste) ne peut apprécier pleinement la drôlerie des parodies de la Chute avec le pétage de plombs hitlérien remixé à toutes les sauces, les anglophones auront sans doute des soucis pour apprécier pleinement l'initiative: on leur conseille donc de découvrir les sous-titres en coupant le son, tout simplement. Et après avoir vu une première fois l'épisode dans sa version originale, bien sûr, car l'inverse serait sacrément con.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters