Culture

Voici le résumé de 136 ans d'effets spéciaux: arriverez-vous à reconnaître tous les films de cette vidéo?

Temps de lecture : 2 min

Du cheval au galop du photographe Eadweard Muybridge, en 1878, à l'expérience immersive de Gravity cette année, «The Evolution Of Visual Effects» est une jolie vidéo retraçant l'histoire des effets spéciaux au cinéma en seulement trois minutes.

L'occasion de tomber nez-à-nez avec la Lune de Méliès (1902), la Maison Blanche en pleine explosion d'Independence Day (1996) ou l'envoûtante Maria de Metropolis (1927). A noter que le cinéma d'animation n'est pas oublié ici, et que le montage permet aussi de voir l'évolution du style et des techniques en la matière.

Une vidéo qui saura aussi combler les amateurs de quiz: saurez-vous retrouver les titres de tous les films présentés ci-dessous? Et on ne triche pas!

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

A.F.

Newsletters

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

«Ailleurs, partout» et «Ziyara», trajets de vie et de mémoire

Le film d'Isabelle Ingold et Vivianne Perelmuter invente un émouvant dispositif visuel et sonore pour faire éprouver le gouffre ouvert par les phénomènes migratoires actuels. Celui de Simone Bitton chemine parmi les traces d'un monde disparu, qui interroge le présent.

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio