CultureCulture

Star Wars: R2-D2 et C-3PO se haïssent

Slate.fr, mis à jour le 14.08.2016 à 11 h 35

Les comédiens qui incarnent les deux robots mythiques de La Guerre des Etoiles se détestent.

R2-D2 et C-3PO font leur entrée au Smithsonian's National Museum of American History de Washington.REUTERS

R2-D2 et C-3PO font leur entrée au Smithsonian's National Museum of American History de Washington.REUTERS

Mise à jour: L'acteur Kenny Baker est décédé le samedi 13 août 2016.

En 1975, George Lucas recrutait des comédiens pour son film de science-fiction à venir The Star Wars (dont le nom a été simplifié ensuite à Star Wars, La Guerre des Etoiles). Après un casting en commun avec Brian De Palma qui cherchait lui des acteurs pour son film d’horreur Carrie, Lucas avait trouvé les principaux personnages. Deux jeunes inconnus Carrie Fisher et Mark Hamill et un ami qu’il avait déjà fait tourner dans American Graffiti, Harrison Ford, pour incarner respectivement la princesse Leia, Luke Skywalker et Han Solo.

Mais il n’avait pas les comédiens qui devaient avoir des caractéristiques morphologiques particulières pour deux autres personnages essentiels: les robots R2-D2 et C-3PO. George Lucas décida donc d’aller à Londres tenter de les trouver. 

Pour C-3PO, ce fut Anthony Daniels. Un acteur classique dont les ambitions étaient de jouer Shakespeare et les nobles anglais. La science-fiction ne l’intéressait pas vraiment. Mais après avoir découvert C-3PO, inspiré par l’homme machine (Maschinenmensch) du film Metropolis de Fritz Lang, il changea d’avis séduit par les émotions et le caractère étonnant du personnage. Son accent anglais ajouta d’ailleurs, dans la version américaine, au caractère «aristocratique» du robot.

Kenny Baker qui allait incarner R2-D2 était aussi sceptique quand on lui a demandé de venir voir le jeune réalisateur George Lucas. Kenny Baker qui avait commencé sa carrière dans un cirque voulait réussir grâce à ses talents de comédiens pas en utilisant sa petite taille. Pour le convaincre, George Lucas lui demanda son prix et il répondit 800 livres par semaine (plus de 5000 euros d’aujourd’hui). Lucas accepta et plus tard Kenny Baker regretta de ne pas avoir demandé plus.

Que ce soit Anthony Daniels et Kenny Baker, ils n’ont pas que des bons souvenirs des tournages de la Guerre des étoiles. Ils ont du porter leurs inconfortables costumes de robots dans des conditions difficiles notamment les chaleurs, plus de 40 degrés, du désert d’Afrique du nord. L’un et l’autre ont été évidemment ravis du succès des films et de la gloire qu’ils en ont retiré mais frustré aussi de n’être jamais vraiment à l’écran.

Même s’ils sont les seuls acteurs a être présents dans les six épisodes qui ont été tournés jusqu’à aujourd’hui, ils ne se sont jamais vraiment entendus. On peut même dire qu’ils se détestaient et ne se parlaient quasiment jamais pendant les tournages. Dans une interview en 2009 Kenny Baker expliquait qu’il pensait à l’origine que Anthony Daniels ne l’aimait pas et que c’était juste lui mais «il ne s’entendait bien avec personne».

Disney qui a racheté les droits de Star Wars a lancé la production de l’épisode 7 et on devrait y retrouver, sans le savoir, à la fois Anthony Daniels et Kenny Baker.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte