CultureCulture

Le vrai (et la fausse) «Veep»: quand l'humour HBO s'incruste au dîner des correspondants de presse de la Maison Blanche

Alexandre Hervaud, mis à jour le 05.05.2014 à 12 h 53

Dans le cadre du dîner annuel des correspondants de presse de la Maison Blanche, Julia Louis-Dreyfus et le vrai vice-président américain ont livré un sketch à grand renfort de guests.

T'es vraiment Veep - DR

T'es vraiment Veep - DR

Événement annuel propice à la rigolade et à l'auto-dérision, le dîner annuel de la presse accréditée à la Maison Blanche avait lieu samedi soir à Washington. On ne s'éternisera pas sur l'avalanche de vannes de bon goût lâchées par le président Obama, dont l'AFP propose un résumé doublé dans la vidéo qui suit :

En revanche, on s'attardera sur le curieux mashup entre l'authentique paysage politique américain et l'excellente série Veep diffusée par HBO lors de la soirée et désormais accessible via le compte YouTube de la chaîne.

Créée par le britannique Armando Iannucci (The Thick of It) et diffusée depuis avril 2012 —soit quelques mois avant la réelection de Barack Obama— cette comédie marque le retour au premier plan de Julia Louis-Dreyfus, révélée par Seinfeld, formidable en vice-présidente gaffeuse entourée d'un staff incompétent. Voici un petit aperçu de sa première saison:

Veep, dont la saison 3 est actuellement diffusée outre-Atlantique (et en France via OCS), s'est ainsi offert un sacré coup de com' avec ce sketch de 7 minutes avec en guest le «vrai» Vice-Président Joe Biden —ainsi que la première dame Michelle Obama moquant gentiment son action anti-obésité. D'autres nuances et clins d'oeil à la politique américaine parsèment ce sketch au demeurant inégal, mais dont on a particulièrement apprécié la pique décochée à House of Cards:

En parlant de la fameuse série Netflix avec Kevin Spacey, c'est d'ailleurs elle qui avait marqué l'édition précédente avec un sketch baptisé House of Nerds:

Signalons enfin que l'acteur Joel McHale, star de l'hilarante (et menacée) série Community, s'est chargé du discours raillant les politiques et stars de tous bords présents à la soirée. Le speech dure 23 minutes et vaut le coup ne serait-ce que pour la vanne visant les choix de carrière de Robert De Niro (et celle comparant la chaîne parlementaire américaine à la franchise Paranormal Activity). Le voici en intégralité, hélas non sous-titré:

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud
Alexandre Hervaud (231 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte