Culture / Culture

Mort de Bob Hoskins: «Je signe des autographes "Danny DeVito" tout le temps»

Temps de lecture : 2 min

Bob Hoskins dans «Qui veut la peau de Roger Rabbit?»
Bob Hoskins dans «Qui veut la peau de Roger Rabbit?»

«Les gens me prennent pour Danny DeVito plus ou moins une fois toutes les deux semaines. Je signe des autographes en son nom tout le temps. Les gens me disent "Danny! Tu peux signer ça?". Et je leur réponds : "Bien sûr! Vous avez aimé Jumeaux?"»

Bob Hoskins est décédé, ce mardi 30 avril, à l'âge de 71 ans, d'une pneumonie.

Connu du grand public pour ses rôles dans Brazil, Mona Lisa, Nixon ou Qui veut la peau de Roger Rabbit?, l’acteur britannique, atteint de la maladie de Parkinson, avait arrêté sa carrière il y a deux ans.

Ce qui frappait tout le monde –y compris lui–, c’était sa ressemblance avec l'acteur américain Danny DeVito, qui héritait du même genre de rôles. Ce dernier avait d'ailleurs été fortement pressenti pour le rôle de Mario avant que ce ne soit Hoskins qui en hérite.

Lorsque Bob Hoskins avait pris sa retraite, en 2012, The Telegraph avait publié son portrait et souligné qu’il avait joué Nikita Khrouchtchev, Manuel Noriega et J. Edgar Hoover. Là encore, le nom de DeVito était revenu dans la conversation:

«J’ai joué beaucoup de personnages historiques parce que la plupart des dictateurs sont petits, gros et ont le même âge que moi. À part Danny DeVito, il n’y a pas beaucoup de compétition.»

On vous laisse imaginer qui pourrait l'incarner au cinéma dans un biopic. Lui avait déjà fait son choix.

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters