Culture / Culture

Star Wars, c'est du Bergman! La preuve: il y a Max Von Sydow et Pernilla August

Temps de lecture : 2 min

Max Von Sydow joue une partie d'échecs avec la mort dans «Le Septième Sceau» d'Ingmar Bergman (1957).
Max Von Sydow joue une partie d'échecs avec la mort dans «Le Septième Sceau» d'Ingmar Bergman (1957).

Parmi les nouveaux noms annoncés au casting de Star Wars épisode VII (Oscar Isaac, Andy Serkis, Domnhall Gleeson...), mardi 29 avril, il en est un qui est absent de la première photo de groupe du nouveau casting, mais qui résonne de manière particulière aux oreilles des cinéphiles, c’est celui de Max Von Sydow.

Cet acteur suédois qui vient de fêter ses 85 ans est surtout connu pour être un des interprètes masculins fétiches d’Ingmar Bergman: Les Fraises sauvages, Le Septième Sceau (où il jouait une partie d'échecs inoubliable contre la Mort en personne), Le Silence, L’Heure du loup… Il dispose par ailleurs de la nationalité française depuis 2002, même si sa seconde carrière est donc beaucoup plus hollywoodienne que francophone: on l'a vu chez Woody Allen, Martin Scorsese, Steven Spielberg ou encore dans Jamais plus jamais, un James Bond signé Irvin Kershner, qui venait de réaliser trois ans plus tôt... L'Empire contre-attaque.

L’amusant de l’histoire, c’est que ce n’est pas la première fois que la saga de George Lucas a recours à la filière suédoise. En 1999, pour le premier épisode de la deuxième trilogie, c’est en effet l’actrice Pernilla August qui avait été choisie pour interpréter Shmi Skywalker, la mère de Luke Skywalker. Choix dont le New York Times s’était amusé, à l’époque, dans sa chronique du film La Menace fantôme (que nous rebaptiserons pour l'occasion Det mörka hotet):

«Dans un changement de rythme notable, la sérieuse actrice suédoise Pernilla August passe du rôle de la mère d'Ingmar Bergman à celui de la mère de Dark Vador.»

L'actrice, apparue auparavant chez Bergman (Fanny et Alexandre), a en effet joué sa mère dans Les Meilleures intentions de Bille August, mini-série tournée pour la télévision suédoise d'après un scénario autobiographique du réalisateur, et dont la version cinématographique a obtenu la Palme d’or à Cannes en 1992.

Elle y apparaissait d'ailleurs aux côtés de Max Von Sydow, qui jouait lui le grand-père du réalisateur. Les deux acteurs ont aussi joué ensemble dans Entretiens privés, film réalisé en 1996 par Liv Ullmann, là encore sur un scénario d'Ingmar Bergman.

Pernilla August et Max Von Sydow dans Les Meilleures Intentions de Bille August (1992), sur un scénario d'Ingmar Bergman.

Cette filière suédoise de Star Wars a en tout cas été fièrement notée par quelques ressortissants du pays mardi. On attend désormais les apparitions de Liv Ullmann ou Harriet Andersson dans les épisodes 8 ou 9 de la saga...

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

«The House That Jack Built», diabolique comédie

«The House That Jack Built», diabolique comédie

Le nouveau film de Lars von Trier est une fable horrifique qui, aux côtés d'un tueur en série aussi ingénieux que cinglé, interroge la place de la violence dans la vie et dans les arts.

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Ce qui m'a frappée, c'est la grandeur des lieux destinés à loger des préfets seuls»

«Le territoire de la Drac Basse-Normandie est à l'origine de la commande, raconte la photographe Céline Clanet. Le but de la mission était de réaliser une série photographique sur les logements de fonction des trois préfets de Basse...

Newsletters