Culture

Ne regardez pas la bande-annonce de «Boyhood»

Temps de lecture : 2 min

Boyhood
Boyhood

Boyhood a fait sensation au festival de la création indépendante South by Southwest, ainsi qu'à la Berlinale 2014. Ce film, de Richard Linklater (réalisateur de la trilogie Before Sunrise, Before Sunset, Before Midnight, avec Julie Delpy et Ethan Hawke), est une expérimentation inégalée. Linklater a tissé une fiction sur douze ans, tournant son film chaque année, avec les mêmes acteurs. Et le résultat a épaté tout le monde.

C'est bien pour ça que vous devriez vous passer de la bande-annonce, explique le Guardian, qui suggère au service marketing d'Universal, qui distribue le film, de «prendre la bande-annonce et de se la mettre là où le soleil ne brille pas»...

Puis se justifie: «Avec sa patte, Linklater fait de chaque transformation temporelle une petite épiphanie. Il produit une intense et aérienne étude de la vie, en temps réel» admire le quotidien britannique. «Mais sa magie opère mieux si vous la découvrez pour la première fois, quand vous donnez au film l'espace de se dérouler, de respirer, et de révéler peu à peu ses trésors. Qui a besoin de cette explosion prématurée d'images contenues dans la bande-annonce, quand vous pouvez avoir plutôt, directement, une histoire d'amour de douze ans, d'un seul coup?»

D'ailleurs, jusqu'à la sortie, vous devriez même éviter les critiques assurant qu'il «n'y a jamais rien eu de semblable à ce film» (Rolling Stone), annonçant «le film d'une vie» (le Huffington Post), «un film unique, qui touche quelque chose de profond et de vrai» (EW), et même «un chef d'oeuvre qui ne ressemble à rien d'autre dans l'histoire du cinéma», et que reprend la bande-annonce. Vous risqueriez de placer la barre trop haut...

Mais si jamais vous ne vouliez pas résister:

Newsletters

Thierry Mugler, le couturier qui rendait les corps spectaculaires

Thierry Mugler, le couturier qui rendait les corps spectaculaires

Ce créateur emblématique des années 1980 est mort le 23 janvier à l'âge de 73 ans.

Deux épouses mortes, un rockeur blanchi: Jerry Lee Lewis est-il si innocent?

Deux épouses mortes, un rockeur blanchi: Jerry Lee Lewis est-il si innocent?

Mythe du rock'n'roll, Lewis est avant tout un homme d'une violence terrible. En 1983, sa quatrième femme, Shawn Michelle Lewis, est retrouvée morte à leur domicile. Un décès mystérieux, une enquête bâclée, et des soupçons qui pèsent fortement sur celui que tout le monde surnomme The Killer.

Comment écrire un roman quand on n'a pas d'histoire à raconter?

Comment écrire un roman quand on n'a pas d'histoire à raconter?

Un scénariste et romancier répond.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio