Culture

Regardez ces très réussis détournements de pochettes d'albums

Temps de lecture : 2 min

Photo de Harvezt sur Flickr
Photo de Harvezt sur Flickr

Le détournement des pochettes de disques, Internet adore. On se souvient de Sleeve faces, http://www.sleeveface.com/ où les photos des pochettes remplaçaient les visages. Cette semaine, nous avons découvert deux autres détournements.

Le premier a été repéré par Stereogum, qui a déniché sur Flickr un certain Harvezt dont le truc est de créer le côté pile d’une pochette. Exemple ci-dessus avec le bébé de Nevermind, ou ci-dessous avec Bruce Springsteen pour Born in The USA To Run, la fesse de Is This It des Strokes, l’Abbey Road des Beatles sous un autre angle, etc…

Cet album fait d’ailleurs le lien avec le second détournement de pochettes de la semaine. Cette fois, on le doit au Guardian, qui a intégré des pochettes d’albums à Google Street View.

Ça donne ceci avec les Beatles:

Avec le Freewheelin’ de Bob Dylan à New York:

Ou PJ Harvey, toujours à New York, pour son Stories from the City, Stories from the Sea:

A découvrir sur le site anglais Eminem, Led Zepplin, etc…

Une seule question : tout ceci, c’est bien joli, de détourner les pochettes d’albums. Mais bon, on fait comment avec la dématérialisation des biens culturels ? On attend la réponse de iTunes, Spotify, Deezer…

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

Orelsan, star de LinkedIn, inspiration des chefs d'entreprise

Orelsan, star de LinkedIn, inspiration des chefs d'entreprise

Fort du succès de son dernier album «Civilisation», le rappeur est devenu l'un des sujets les plus tendance sur LinkedIn, où il est loué pour son génie marketing. Un phénomène curieux, tant le rappeur s'est construit une image aux antipodes du bourreau de travail.

Des perles en œufs d'autruche révèlent un réseau social vieux de 50.000 ans

Des perles en œufs d'autruche révèlent un réseau social vieux de 50.000 ans

L'étude des bijoux permet de comprendre les interactions sociales préhistoriques.

Agatha Christie, le Bauhaus et les espions: toutes les routes mènent à l'Isokon

Agatha Christie, le Bauhaus et les espions: toutes les routes mènent à l'Isokon

[Épisode 1] La déclassification des dossiers du MI5 a permis de compléter la fascinante histoire de cet immeuble avant-gardiste et de l'expérience sociale qu'il a proposée. Agatha Christie y a rédigé son unique roman d'espionnage –forcément bien renseigné.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio