Culture / Culture

«Batman: Strange Days»: le Batman culte de la série animée des années 1990 est de retour

Temps de lecture : 2 min

A l'occasion des 75 ans du Dark Knight, le génial Bruce Timm, co-créateur de la série animée de 1992, revient avec un court métrage rendant hommage au superhéros de Bob Kane.

N'importe quel gamin des années 1990 durablement marqué par les deux premiers Batman de Tim Burton a forcément passé un paquet de temps devant l'excellente série animée Batman (diffusée à l'époque sur France 3), développée par le scénariste et illustrateur Bruce Timm assisté par Eric Radomski. Ah, ce générique:

Disponible dans une intégrale DVD sortie en France l'été dernier, la série reste à ce jour pour beaucoup de fans du personnage créé par Bob Kane la meilleure incarnation du Dark Knight.

Concernant l'émanation de la série en long-métrage, le génial direct-to-vidéo de 1993 Batman contre le fantôme masqué, on serait même tenté d'affirmer qu'on tient là le meilleur film Batman jamais réalisé:

L'occasion nous permettant de ressasser ces souvenirs d'enfance, c'est le retour aux affaires du génial Bruce Timm invité par Warner à célébrer le 75e anniversaire de Batman. Dans un court-métrage mis en ligne ce jeudi 10 avril sur YouTube intitulé Batman: Strange Days écrit et réalisé par Timm, l'homme chauve-souris part à la rescousse d'une demoiselle kidnappée par Hugo Strange.

Même si le scénario de ce très court film (2'53) n'atteint évidemment pas, durée oblige, des profondeurs remarquables, sa facture visuelle (noir et blanc retro inspiré des polars années 1930) et son sens du découpage confirment tout le bien qu'on pense de Timm:

Dans un entretien au site Comics Alliance, Timm explique que malgré sa liberté sur la série animée des années 1990, cette dernière aurait été bien différente s'il avait été seul maître à bord:

«Tout le monde sait que le look de la série était rétro, mais si j'avais pu, j'aurais situé l'action en 1939, avec la technologie et les habits de l'époque. Pas juste un petit style rétro.»

Et Timm de donner aussi sa version du personnage, quelqu'un de «pas amical ni du genre à faire des vannes, encore moins à avoir un partenaire (...). Sans surprise, on ne peut pas faire ça sur une série, c'est difficile de ressentir quelque chose pour un personnage aussi distant».

Autant dire que sur un format aussi court que Batman: Strange Days, où l'acteur Kevin Conroy reprend le doublage de Batman pour une réplique uniquement composée de deux mots, ça marche parfaitement.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters