Culture / Culture

Quand la CIA utilisait le Docteur Jivago comme arme de guerre

Temps de lecture : 2 min

Dans l'adaptation cinématographique du Docteur Jivago, par David Lean, avec Omar Sharif et Julie Christie
Dans l'adaptation cinématographique du Docteur Jivago, par David Lean, avec Omar Sharif et Julie Christie

Des documents de la CIA récemment déclassifiés, et récupérés par deux chercheurs qui s'apprêtent à publier L'Affaire Jivago, montrent comment le roman russe de Boris Pasternak a été utilisé par la CIA pendant la guerre froide, rapporte le Guardian.

Le best-seller relatant la brûlante histoire d'amour du médecin Iouri Jivago avait d'abord été publié en Europe, en 1957: l'écrivain, qui recevrait le prix Nobel de littérature l'année suivante, était persuadé que personne en URSS ne le publierait; après tout il mettait en cause la révolution de 1917, ce que les autorités russes évidemment, réprouvaient. Il avait donc confié le manuscrit à une maison d'édition italienne, et de là le livre avait gagné le monde occidental.

C'est alors que la Cia avait décidé de l'utiliser en imprimant des exemplaires en russe, et en les distribuant sur le territoire soviétique. Le Washington Post rapporte un document de la CIA qui se trouve dans L'Affaire Jivago, on y lit:

«Ce livre a une grande valeur de propagande, pas seulement pour son message intrinsèque et sa nature provocante, mais aussi en raison des circonstances de sa publication: nous avons là l'occasion de faire s'interroger les Soviétiques, qu'ils se demandent ce qui ne tourne pas rond avec leur gouvernement pour qu'une grande oeuvre littéraire, signée d'un homme connu pour être le plus grand auteur russe vivant, n'est même pas disponible dans leur propre langue».

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters