Culture

Quand les médias sociaux s'insèrent dans les tableaux

Temps de lecture : 2 min

Nastya Ptichek, «Emoji-nation».
Nastya Ptichek, «Emoji-nation».

Une représentation d’Instagram dans un tableau de Hopper, une demande d’ajout comme ami sur Facebook dans un tableau de Dosso Dossi... Les idées de Nastya Ptichek peuvent surprendre au premier coup d’oeil.

Son projet, intitulé «emoji-nation», et repéré par Kottke, est divisé en cinq parties. Dans la première, elle a cherché les emojis les plus proches des visages de personnages de cinq tableaux, comme Le Cri d’Edvard Munch. Elle a ensuite ajouté des éléments graphiques de Facebook et Instagram aux tableaux d’Edward Hopper.

Dans la troisième, elle a mélangé titres de films et tableaux, comme ce Kill Bill associé à l’oeuvre de Lucas Cranach.

Dans la quatrième série, Nastya Ptichek a ajouté des boîtes de dialogues, comme celles que l’on trouve sur Facebook ou Windows, tandis que la dernière insère dans les tableaux des éléments issus des services de Google comme Search, Maps ou Translate.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

C'est plutôt bien vu et rappelle le graff de iHeart, au Canada, en mars 2014.

Newsletters

Des tubes métalliques datant d'il y a 5.500 ans pourraient être les plus anciennes pailles à boire

Des tubes métalliques datant d'il y a 5.500 ans pourraient être les plus anciennes pailles à boire

En or et en argent, elles auraient servi à siroter de la bière.

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

La surprenante technique de drague de l'époque victorienne

L'aristocratie britannique utilisait le collage pour contourner les règles de bienséance.

Adieu à Gaspard Ulliel, qui avait encore tant à jouer

Adieu à Gaspard Ulliel, qui avait encore tant à jouer

L'acteur et mannequin est mort des suites d'un accident de ski le 19 janvier. Il était âgé de 37 ans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio