Culture

Le pire début d'article que vous lirez sur les vingt ans de la mort de Kurt Cobain

Temps de lecture : 2 min

Kurt Cobain lors des MTV Music Awards, en septembre 1992. REUTERS/Lee Celano.
Kurt Cobain lors des MTV Music Awards, en septembre 1992. REUTERS/Lee Celano.

«"And I swear that I don't have a gun."

— Kurt Cobain, Come As You Are

Malgré la promesse contenue dans ces paroles qui ont fait le tour du monde au début des années 90, la police de Seattle affirme que Kurt Cobain avait au moins un flingue.»

CNN a choisi ces mots pour ouvrir un article sur les rumeurs de réouverture du dossier de la mort de Kurt Cobain, survenue il y a près de vingt ans jour pour jour, le 5 avril 1994. Et le moins que l'on puisse dire, c'est ce que cela a amusé le site The Concourse, qui estime qu'il s'agit «du pire début d'article jamais écrit sur Kurt Cobain» et qui s'est amusé, justement, à essayer de faire pire:

«"Here we are now/Entertain us", chanta un jour Kurt Cobain, mais apparemment nous ne le divertissions pas assez, puisqu'il s'est tiré une balle.

[...]

"What else should I be?/All apologies." Eh bien, tu pourrais commencer par ne pas être mort, Kurt Cobain. Excuses refusées.»

L'article a aussi inspiré un hashtag Twitter, #CNNLedes, dont les utilisateurs ont essayé de rivaliser en matière d'accroche ratée («Il a écrit L'Adieu aux armes, mais c'est à cause de l'arme qu'il tenait à la main que nous avons dit adieu à Hemingway.»)

Apparemment convaincu par la critique, le site de CNN a d'ailleurs modifié depuis l'introduction de l'article.

Mais vous pouvez encore lire la version originale sur plusieurs sites partenaires qui l'ont reproduite.

Newsletters

Ceux qui rêvent à une France uniforme ne l'aiment pas vraiment

Ceux qui rêvent à une France uniforme ne l'aiment pas vraiment

L'acteur Saïd Taghmaoui, révélé au grand public dans le film «La Haine», raconte l'itinéraire de l'enfant français qu'il était hier et livre une analyse sur le traitement que son pays natal réserve à ceux d'aujourd'hui.

Un écrivain turc doit-il avoir fait de la prison pour plaire aux jurys littéraires français?

Un écrivain turc doit-il avoir fait de la prison pour plaire aux jurys littéraires français?

Le prix Femina étranger 2021 a été attribué à «Madame Hayat» (Actes Sud), un véritable hymne à la liberté, conçu et écrit derrière les barreaux par le Turc Ahmet Altan.

Faites la fête (mais en silence) à la Cité des sciences et de l’industrie

Faites la fête (mais en silence) à la Cité des sciences et de l’industrie

Pour la 11ème édition des Silencieuses, la Cité vous invite à déambuler le 28 octobre, de 20h à minuit, dans ses espaces d’exposition sur fond d’univers musicaux variés. Avec une murder party à la clé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio