CultureC'est dans l'actu

Getty Images autorise médias et particuliers à utiliser ses photos gratuitement

Fanny Arlandis, mis à jour le 07.03.2014 à 10 h 55

Capture d'écran du site internet de Getty Images

Capture d'écran du site internet de Getty Images

Mercredi 5 mars, l’agence Getty Images a annoncé qu’elle rendait gratuites 35 millions de photographies (sans préciser pour autant la provenance d'une telle quantité d'images) pour des usages exclusivement non-commerciaux.

Il est désormais possible pour les particuliers ou les sites d'informations d'utiliser et de publier gratuitement des images Getty sur leur site Internet, leur blog ou les réseaux sociaux. A une seule condition: les embedder (ou «embarquer»).

Les images, au format 594x465 pixels, peuvent désormais être intégrées à votre page à l'aide d'un code iframe, comme c'est déjà le cas pour les vidéos YouTube, Dailymotion ou encore Viméo. Imaginez que vous vouliez utiliser une photo de Zlatan Ibrahimovic sur votre blog pour chroniquer le dernier match du PSG, vous avez la bénédiction de Getty:

Lorsque vous intégrez la photographie choisie, un bandeau apparaît automatiquement en dessous de l'image indiquant ses informations et le copyright. Il n'est pas question de télécharger la photo pour en disposer librement: les clichés ne peuvent pas être recadrés, ni retouchés, ni les informations de copyright enlevées. Les captures d'écran ne sont pas non plus autorisées.

Pourquoi l'agence fait-elle cela? L'argument mis en avant par Getty est que ses images sont déjà utilisées quotidiennement sans permission, crédit ou légende sur les réseaux sociaux notamment.

Or, si les images sont embeddées, Getty peut les contrôler plus facilement. Tracer les photographies est aussi un moyen de rassembler des données sur les clients... D'autant plus que l'agence réfléchit également à un modèle de publicité adapté à cette nouvelle fonctionnalité!

Séisme dans la presse

Mais, Getty distribue aussi d'autres agences, comme l'Agence France Presse. Contactée par Slate, Lisa Willmer, directrice et conseillère juridique chez Getty, confirme que l'agence est en discussion pour qu'il devienne possible d'embedder les photographies en provenance de l'AFP.  Les sites de presse, comme Slate.fr ou Le Monde, ou 20minutes, pourront donc inclure dans leurs articles des photographies de l'AFP distribuées par Getty (qui représente notamment les photos de l'agence française aux Etats-Unis), sans pour autant souscrire à un abonnement.

Par cette annonce, Getty souligne sa faculté à s'adapter aux logiques d'Internet.

L'agence est déjà réputée pour le développement de son secteur numérique. En 2008, elle mettait en place un partenariat avec Flickr pour que des photographies amateures des membres de Flickr puissent être ajoutées à sa propre base. Depuis octobre 2013, elle est aussi partenaire de Pinterest, avec un service d'identification de l'auteur de l'image. Le mois dernier, elle annonçait sa participation à un projet de création d'une banque d'images qui a pour but de produire des images qui luttent contre les stéréotypes sur les hommes et les femmes (il y a des exemples ici). 

Mais cette fois-ci, c'est tout le modèle dominant des agences de photographie qui se voit redéfinit. Cela va-t-il tuer le marché?

Fanny Arlandis

Fanny Arlandis
Fanny Arlandis (271 articles)
Journaliste à Beyrouth (Liban). Elle écrit principalement sur la photographie et le Moyen-Orient.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte