CultureCulture

10 films improbables à ne pas rater (ou voir) en mars

Alexandre Hervaud, mis à jour le 05.03.2014 à 9 h 59

Marre du tout-venant cinématographique? Voici une sélection de perles sortant ces jours-ci en salle, en VOD, en festival, à l'étranger ou en piratage potentiel.

On a retrouvé l'homme qui attendait que le FCN marque un but dans Goal of the Dead - DR

On a retrouvé l'homme qui attendait que le FCN marque un but dans Goal of the Dead - DR

Au menu de ce mois de mars: du zombie bouffeur de footballeur, un documentaire sur Marvel, du CRS gay, une sirène tueuse, des mafieux cambriolés et bien plus encore...

French Horror's Not Dead!

Il y a peu, le site Ragemag publiait un passionnant article sur l'état (et l'évolution) du cinéma d'horreur français. Si le papier n'en reste aujourd'hui pas moins pertinent, on peut affirmer qu'il est paru trop tôt –enfin, qu'il mérite à coup sûr une mise à jour– tant le diptyque Goal of The Dead risque de chambouler les choses.

Un mot sur le, pardon, les films: divisés en deux longs métrages de 70 minutes (une première mi-temps par Benjamin «La Horde» Rocher, une seconde par Thierry «Atomik Circus» Poiraud), ce duo de comédies gores raconte l'épidémie à la 28 jours plus tard d'un patelin du nord de la France où s'affrontent deux équipes de foot –une nationale, une locale. 

Original sur la forme avec son côté double programme façon Grindhouse (en vérité dicté par l'évolution du projet pensé à la base comme une mini-série à la Dead Set), Goal of the Dead est une réussite drôle et efficace qui innove également côté distribution: le film, qui sortira en vidéo en juin en France et dans de nombreux pays, effet Coupe du monde oblige, est déjà visible en salle depuis fin février.

Les Parisiens peuvent assister à une séance unique chaque jeudi en présence de l'équipe au cinéma Trois Luxembourg, et une tournée province est prévue par la suite –n'hésitez pas à tanner vos cinéma locaux, d'ailleurs, pour en accroître l'étendue.

Une stratégie de la rareté et de l'évènementiel qui permet de sortir du cycle infernal des bides en salles à répétition, le film marquant l'entrée du genre français dans l'ère du direct-to-video. Ce qui n'a rien de honteux, surtout avec un résultat de cette trempe.

Quand Spider-Man avait chaud au Hulk

Signalons au passage –et non, promis juré, ce ne sont pas des potes– que les producteurs de Goal of the Dead, également actifs en télé, sont derrière le fort instructif documentaire Marvel Renaissance signé Philippe Guedj et Philippe Roure que diffusera Canal+ vendredi 7 mars après Avengers.

En découvrant le résultat, blindé d'entretiens passionnants, on a appris un paquet de choses sur l'état de la société Marvel avant sa renaissance du début des années 2000 et son essor hollywoodien...

Pleure, tu pisseras moins DU SANG

Cuir. Lame. Sang. Bleu. Rouge. Hurlement. Zoom. Cuir. Lame. Sang. Bleu. Rouge. Hurlement. Zoom. Cuir. Lame. Sang. Bleu. Rouge. Hurlement. Zoom. Cuir. Lame. Sang. Bleu. Rouge. Hurlement. Zoom.

Après Amer, le duo Hélène Cattet et Bruno Forzani nous revient avec un nouveau film aussi beau, poétique et mystérieux que son titre, L'Etrange couleur des larmes de ton corps. Toujours inspiré par le giallo, il est ici question d'une femme disparue dans un immeuble mystérieux (incroyables décors) que son mari tente de retrouver en se heurtant à divers obstacles, le tout généreusement ponctué de gerbes de sang hypnotiques.

Sans concession et propre à en irriter plus d'un –certains reprochaient déjà avec Amer le côté expérimental voire autiste/monomaniaque du duo– ce trip pelliculé est l'un des films les plus fous vus sur grand écran dernièrement. Et j'ai vu Supercondriaque.

Le commerce équitable de la VOD

Beaucoup de blogueurs ciné se lamentent des conditions de sortie (voire de non-sortie) de films indépendants étrangers en France –l'inverse serait d'ailleurs étonnant– mais peu s'activent réellement pour changer les choses et se contentent d'attendre l'arrivée de Netflix comme si ce service allait tout changer (spoiler alert: ça sera sûrement un peu le cas, mais faut pas croire aux miracles non plus, hein). 

De son côté, le blog Films de Lovers spécialisé dans la comédie romantique s'est sorti les doigts du clavier en lançant son label FDL pour «parrainer» la sortie VOD en France de films romantiques indés et inédits en négociant directement avec les réalisateurs, le tout en VOST avec des sous-titres français concoctés par l'équipe du blog.

Accessible en streaming et en téléchargement définitif HD via Vimeo On Demand pour 0,75 euro (1 dollar) au lieu de 3 euros (3,99 dollars), le premier film labellisé FDL, This Time Tomorrow, est une gentillette romance hipster qui se déroule à Philadelphie le 20 décembre 2012, date supposée de la fin du monde dixit ces gros noobs de mayas.

On espère de tout cœur que l'opération a fonctionné –le film est encore disponible à ce prix jusqu'au samedi 8 mars, donc hâtez-vous de le télécharger pour le regarder plus tard– et que des initiatives similaires verront le jour sur d'autres sites. 

Alors que revoilà Paul Walker

Trépas prématuré oblige, chaque sortie d'un «nouveau» film avec feu Paul Walker sera un événement, avant de culminer avec la sortie de Fast & Furious 7 désormais prévue pour avril 2015. En attendant le certainement très mauvais Brick Mansions pour le 23 avril (le film est quand même un remake de Banlieue 13 réalisé par le monteur a priori myope des illisibles Taken 2 et Transporteur 3), Walker fait partie du casting de American Stories (titre original: Pawn Shop Chronicles), distribué en vidéo par chez nous dès le 12 mars.

Cette comédie d'action avec un chouette casting burné (Elijah Wood, Matt Dillon, Vincent D'Onofrio, Brendan Fraser, Thomas Jane, Norman Reedus) tourne autour d'un mont-de-piété et d'une bague de mariage disparue, et à en juger par son trailer, on navigue en pleine sous-Tarantinade rigolote.

Les CRS ont du cœur

Dans la bande-annonce du film Free Fall de Stephan Lacant, attendu dans les salles françaises à partir du 5 mars, le film est décrit par une critique comme «la réponse allemande à Brokeback Mountain». N'ayant pas encore vu le film, on se gardera bien de s'offusquer devant un tel raccourci, mais à en juger par sa bande-annonce, cette romance cachée entre deux jeunes CRS teutons (dont l'un est marié et vient d'avoir un enfant) a effectivement des points communs notables avec le film de Ang Lee.

Au passage, le film a le mérite –et c'est assez rare pour être signalé– d'avoir une affiche française carrément plus alléchante que sa version originale (l'inverse se produit régulièrement, cf l'immonde poster français de La Vie d'Adèle). Au passage encore, à propos de ciné allemand, c'est quand vous voulez les distributeurs français pour nous balancer le tétanisant Tore Tanzt en salle, hein.

Justice à l'anglaise

On radote, mais c'est tout de même frustrant de constater à quel point le cinéma britannique peine à franchir les quelques dizaines de kilomètres de flotte séparant l'Angleterre de la France. Certes, les films une fois distribués outre-Manche en DVD/Bluray sont visibles depuis des lecteurs français, mais ça reste rageant.

Le réalisateur Nick Murphy est un habitué de la sortie direct-to-video: après La Maison des Ombres en 2012, son nouveau film Blood, sorti en mai 2013 outre-Manche, débarquera dans les bacs français dès le 12 mars. Ce thriller sur fond de vengeance expéditive d'un duo de flics est porté par un casting classieux: Paul Bettany, Mark Strong, Brian Cox, Stephen Graham. Des mecs qui viennent pas pour beurrer des tartines, en général.

Who's your Papy?

Oh, un nouveau Bruce LaBruce! Et décrit comme «une comédie romantique sans tabou», en plus! Ah, d'accord, le titre explique un peu tout: Gerontophilia, qui sortira le 26 mars en France, narre en effet la relation amoureuse entre un jeune garçon de 18 ans et le résident d'une maison de retraite assez âgé pour être son grand-père.

Une relation gay avec un vieux monsieur et un éphèbe par le réalisateur de L.A. Zombie? On tient là un joli prime-time sur TF1 dans une dimension parallèle où Les Garçons et Guillaume, à table! serait un plan séquence de 75 minutes montrant Guillaume Gallienne se faire fist-fucker à la chaîne par des mecs de banlieue basanés.

L'inspiration alcoolique

Il y a des scénaristes dont l'œuvre semble définie par une thématique puissante: la rédemption, les mutations organiques, l'anarchie, l'amitié franco-belge, etc. Et il y en a d'autres dont la filmo peut se résumer à un sujet: l'alcool.

C'est le cas du duo Jon Lucas et Scott Moore dont les noms ne vous disent peut-être rien, mais ces deux loustics sont responsables du carton planétaire Very Bad Trip, du formidablement con Echange Standard (avec Jason Bateman et Ryan Reynolds échangeant de corps un soir de beuverie en pissant dans une fontaine magique) ou encore de la toute récente série Mixology dont l'action se déroule intégralement... dans un bar.

Bref, Lucas et Moore trouvent l'inspiration dans la picole, et c'est d'ailleurs le sujet de leur première réalisation, 21 & over (en référence à l'âge à partir duquel il est permis de boire en bar outre-Atlantique). Inédite en France, cette version teen de Very Bad Trip sera diffusée le 27 mars sur OCS Max, au côté du tout aussi éthylique Projet X. Le genre de double-programme à ne voir ni seul, ni sobre.

La revanche de la sirène tueuse

Vous faites quoi de beau, ce samedi 8 mars? Si d'aventure vous avez prévu de traîner en Serbie, allez donc faire un tour du côté du Festival du film de Belgrade. Vous pourrez y découvrir lors de sa toute première projection publique le film Nymph (aka Mamula), co-production entre la Serbie et les Etats-Unis (tournée en anglais) avec Franco «Django» Nero, des jeunes têtes à claques, une espèce de Fort Boyard occupé par un meurtrier, et une sirène tueuse. Mais si vous avez mieux à faire, c'est comme vous voulez.

Alexandre Hervaud

Alexandre Hervaud
Alexandre Hervaud (231 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte