Culture / Culture

La véritable identité de la mère d'Andy de «Toy Story» révélée

Temps de lecture : 2 min

© Disney / Pixar
© Disney / Pixar

Jon Negroni, un blogueur américain, annonce avoir percé le mystère de l'identité de la mère d'Andy, le petit propriétaire de tous les jouets de la saga Toy Story de Pixar. Il s'agirait...d'Emily, la propriétaire de Jessie la cow-girl.

Dans un long article intitulé «The True Identity of Andy's Mom in Toy Story Will Blow Your Mind» («La véritable identité de la mère d'Andy dans Toy Story va vous stupéfier»), il liste tous les indices qui l'ont mené, en collaboration avec un stagiaire, à cette conclusion.

Les chapeaux que portent Woody, Jessie, Emily et Andy, la déco seventies de la chambre d'Emily adolescente ou encore l'absence du chapeau d'Emily dans le carton de jouets à donner... le film entier est disséqué.

Et tout (ou presque) tient dans un chapeau de cow-boy, comme l'écrit Jon Negroni:

«On ne sait pas quel est le prénom de la mère d'Andy (Mrs. Davis). On ne sait pas quel est le nom de famille d'Emily. On sait que le chapeau d'Andy et celui d'Emily sont le même. On sait qu'Emily est assez âgée pour être la mère d'Andy. On sait sans l'ombre d'un doute que Pixar est parfaitement capable de glisser ça dans le film sans en parler.»

Newsletters

Samantha Geimer: «Personne n'est en droit de dire à une victime ce qu'elle doit penser»

Samantha Geimer: «Personne n'est en droit de dire à une victime ce qu'elle doit penser»

Alors que l'«affaire Polanski» resurgit à l'occasion de la cérémonie des César, Samantha Geimer, violée par le réalisateur en 1977, s'élève contre l'emballement médiatique autour de son histoire.

Coups de vent et coups de cœur de la 70e Berlinale

Coups de vent et coups de cœur de la 70e Berlinale

Directement exposé à une sombre actualité, le Festival qui se tient du 20 février au 1​er mars à Berlin a toutefois commencé à mettre en lumière de très belles propositions.

Chez Clint Eastwood, les héros se cachent pour pleurer

Chez Clint Eastwood, les héros se cachent pour pleurer

C'est une constante chez l'acteur-réalisateur: les attributs de ses personnages finissent inlassablement par devenir un poids, voire même par causer leur perte.

Newsletters