CultureCulture

Réécrivez «A la Recherche du temps perdu» à la manière de Guillaume Musso

Jean-Marc Proust, mis à jour le 18.02.2014 à 16 h 02

Un jeu d'écriture de Jean-Marc Proust.

A la Recherche - Wien - Blumberg / validd via FlickrCC

A la Recherche - Wien - Blumberg / validd via FlickrCC

Rappel de l'énoncé de l'exercice

Réécrivez le premier paragraphe d'A la Recherche du Temps perdu de Marcel Proust à la manière de Guillaume Musso. Vous vous inspirerez de tout ce que vous avez pu apprendre sur l'auteur dans l'article «J'ai lu tout Musso» ainsi que des exercices d'écriture fourni dans le tutoriel mais aussi du style mis en oeuvre dans le générateur de Musso.

Le corrigé de Jean-Marc Proust.

Je reviens te rechercher

«Maman est morte ce matin.»

Albert Camus

New York, aujourd’hui

Imaginez…

New York.

Un appartement, la nuit.

           Un écrivain à succès qui cherche l’inspiration.

                        Qui n’en dort plus.

Car les années passent.

New York, 20h23

Marcellus ferme les yeux. Depuis que Maman n’est plus là, il souffre d’insomnies. Prozac, Lexomil, ambiance bougies, il a tout essayé mais le sommeil le fuit toujours.

Maman, où es-tu?

Il pose le livre et tente de trouver le sommeil. Aussitôt, il sent une présence dans la chambre. Une silhouette se dessine devant les immenses baies vitrées. Il lui semble la reconnaître.

— Qui est là?

— Tu ne me reconnais pas ?

— Qui êtes-vous ?

— Je viens te faire la lecture. Tu sais ce livre que tu aimes tant, celui qui parle de François Ier et de Charles-Quint…

Cette voix... Marcellus a l’impression de vivre un rêve.

— Qui êtes-vous?, répète-t-il.

— Je suis Maman.

— C’est impossible! Maman est morte!

Et pourtant…

Combray, 7 ans plus tôt.

— On a quoi, là ?

— Fractures, enfoncement de la cage thoracique, traumatisme crânien, épanchement.

Ce 25 décembre, à 7h49, avec 17 minutes d’avances sur l’horaire, le vol Delta 8754 s’est écrasé sur la piste de Combray International Aérodrome. Une chute lourde de plus de 100 mètres que rien ne laissait prévoir. Erreur de pilotage? Attentat?  L’enquête commence à peine. Si la plupart des passagers s’en tirent avec quelques contusions, on compte pourtant quelques disparus et plusieurs blessés graves.

Gilberte Swann, chef du service urgentologie au CHU de Combray tente de rester calme. Son service est une petite unité, pas vraiment préparée à une catastrophe nationale. Elle a décliné une demande d’interview de TF1. Il faut opérer, maintenant.

La femme a subi un choc d’une violence inouïe. Elle devine une rupture de Wirsung, associée à une lésion duodénale. A son âge, les multiples fractures lui laissent peu de chances.

Reste calme, ma vieille.

— Cottard! Qu’est-ce qu’on a?

Elle entend par bribes la réponse... Tension à 8/5... pouls à 65... Glasgow à 6...

Tu peux la sauver.

Jean-Marc Proust
Jean-Marc Proust (173 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte