CultureCulture

Aaron Sorkin: comment la mort de Philip Seymour Hoffman a sauvé dix vies

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 06.02.2014 à 20 h 02

Philip Seymour Hoffman dans «Hunger Games - L'embrasement»

Philip Seymour Hoffman dans «Hunger Games - L'embrasement»

Avec Philip Seymour Hoffman, retrouvé mort dimanche à 46 ans, dans son appartement de Manhattan, une seringue dans le bras, le scénariste Aaron Sorkin partageait un long passé de toxicomane.

Sur le tournage de La Guerre selon Charlie Wilson, qu'Aaron Sorkin avait écrit et dans lequel Philip Seymour Hoffman jouait, le scénariste et l'acteur échangeaient des histoires d'ex-toxicos, raconte Sorkin dans le Time, quelques jours après l'annonce du décès de son ami.

Et lors de ces partages, Philip Seymour Hoffman avait dit un jour:

«Si l'un de nous deux meurt d'une overdose, il est probable que dix autres personnes qui allaient mourir ne mourront pas

Sorkin précise:

«Il voulait dire que nos morts seraient médiatisées et que quelqu'un aurait si peur qu'il se sèvrerait.»

Au legs d'Hoffman, parmi ses films et ses récompenses, Sorkin voudrait que l'on ajoute ceci: ces dix vies sauvées.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte