Culture / Culture

Le vrai scandale des César n'est pas là où vous croyez

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Jean-Paul Pélissier.
REUTERS/Jean-Paul Pélissier.

Julie Gayet a été nommée aux Césars 2014 dans la catégorie meilleur second rôle féminin pour Quai d'Orsay de Bertrand Tavernier. Elle y joue Valérie Dumontheil, la conseillère Afrique du ministre des Affaires étrangères.

Cette nomination, étant donné que les dernières actualités de l'actrice relèvent davantage du people que du cinéma, et que sa presque nomination à la Villa Médicis avait déjà fait polémique, a de quoi surprendre. Surtout quand on pense à la catégorie : «Meilleur second rôle».

Mais si Julie Gayet n'est pas l'une des actrices françaises de premier plan, elle a néanmoins une vraie carrière d'actrice —ce n'est pas comme si Carla Bruni avait été nommée pour son rôle dans Midnight in Paris.

Non, le vrai scandale, c'est plutôt qu'Adèle Exarchopoulos ne figure pas parmi les nommés au César de la meilleure actrice. La jeune femme, sidérante dans La Vie d'Adèle, et à qui on aurait attribué le César de la meilleure actrice sans hésiter, est écartée des nominations (au contraire de sa partenaire Léa Seydoux) et doit se «contenter» d'une nomination au César de la révélation féminine.

Est-ce l'article 7 du règlement de l'Académie qui l'a privée de cette nomination?

«Si, à l’issue du premier tour, un acteur ou une actrice obtient, pour un même film, suffisamment de voix pour être nommé(e), dans plusieurs catégories «interprétation», à savoir: Meilleur(e) Acteur(rice), Meilleur(e) Acteur(rice) dans un Second Rôle, ou Meilleur Espoir (Masculin ou Féminin), il ou elle sera nommé(e) uniquement dans la catégorie pour laquelle il ou elle aura obtenu le pourcentage de vote le plus important (nombre de suffrages obtenus divisé par le nombre de suffrages décomptés pour la catégorie).»

Mise à jour: Vous êtes nombreux à nous faire remarquer que pourtant plusieurs fois (comme ça a été le cas pour Tahar Rahim en 2010, pour Le Prophète) des acteurs ont été nommés dans plusieurs catégories «interprétation». Le règlement a en effet changé à partir de 2011.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters