Culture / Culture

Les affiches des films des frères Coen réinventées

Temps de lecture : 2 min

Affiche du Big Lebowski par Chris Belo
Affiche du Big Lebowski par Chris Belo

Puisque Inside Llewyn Davis, le film le plus récent de Joel et Ethan Coen, célèbre la scène musicale de Greenwich au début des années 60, le magazine britannique indépendant Little White Lies s'est amusé à réinterpréter l'affiche de ce film en affiches de concert, explique le site Fast Co Design.

«Et puis ils se sont dits, pourquoi s'arrêter là? Pourquoi ne pas imaginer pour chaque film des frères Coen une affiche de concert à venir?» Sept films ont ainsi droit à des affiches, sérigraphiées, de divers artistes comme Joe Wilson ou Crispin Finn.

L'ensemble donne la série: «One Night Only: A Coen Brothers Gig Poster Extravaganza». [Un soir seulement: festival d'affiches de concerts des frères Coen].

Sur l'affiche d'Inside Llewyn Davis, le chat des Gorfeins, de vieux amis de Llewyn Davis. Al Cody (Adam Driver) est l'un des artistes avec lesquels Llewyn Davis enregistre. Par Telegramme.

Affiche du Big Lebowski avec le Dud en rockeur des années 70 et des motifs inspirés du Bowling. Par Chris Delo.

Afiiche d'O'Brother par Luke Drozd. A un moment de l'histoire, les personnages se retrouvent dans une station de radio et enregistrent une chanson intitulée Man of Constant Sorrow, et se font appeler les Soggy Bottom Boys.

Affiche de Sang pour Sang, par Dan Mumford

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

New York, années 1980, souvenirs d’une époque disparue

Regarder les photographies de New York prises par Robert Herman dans les années 1980, c’est un petit peu comme regarder un film. Une fois transportés vers une époque de New York de plus en plus aimée et mythifiée à mesure qu’on s’en éloigne, le...

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Beyoncé et Britney Spears doivent beaucoup à Michael Jackson (pas le chanteur, le danseur)

Moonwalk, anti-gravity lean, balancé testiculaire… Michael Jackson maîtrisait certes des «steps» hors de portée du commun des mortels, mais il a surtout introduit une certaine idée du métissage chorégraphique sur les dance floors.

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Voici ce que vous auriez pu faire des 16.000 ans que vous avez passé à regarder «Gangnam Style»

Le clip de Gangnam Style, le tube du sud-coréen Psy, a dépassé la barre des 2 milliards de vues sur Youtube cette semaine. Depuis le 12 juillet 2012, date de mise en ligne de la vidéo sur YouTube, nous aurions ainsi passé plus de 140 millions d...

Newsletters