Culture / Culture

Beyoncé a samplé la version française de «The Big Lebowski»

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du clip Partition de Beyoncé.
Capture d'écran du clip Partition de Beyoncé.

Dans son album surprise, sorti dans la nuit de jeudi à vendredi pour les français, et que l'on vous a annoncé avec excitation, Beyoncé a notamment sorti la chanson Partition.

Au début de cet extrait du clip, vous entendez quelques mots en français: on distingue: «une activité très stimulante et naturelle, que les femmes adorent». Si l'on entend le clip en entier, voici la totalité du passage en français choisi par Beyoncé:

«Est-ce que tu aimes le sexe? Je veux dire l'activité physique, le coït, tu aimes ça? Tu ne t'intéresses pas au sexe? Les hommes pensent que les féministes détestent le sexe, mais c'est une activité très stimulante et naturelle que les femmes adorent.»

Nos amis de Slate.com se sont demandés ce qu'ils signifiaient. C'est en fait à quelques phrases près la traduction de la version française du Big Lebowski, des frères Coen. On y voir Julianne Moore expliquer à Jeff Bridges l'importance du sexe et ce qu'est la nymphomanie:

Pour voir l'ensemble des extraits de clips disponibles pour le nouvel album surprise, rdv ici.

Charlotte Pudlowski journaliste, créatrice et rédactrice en chef du podcast Transfert

Newsletters

Mon petit chat est mort

Mon petit chat est mort

[Blog, You will never hate alone] Je ne sais pas s'il m'aimait, et à dire vrai, je m'en fiche royalement. Je sais seulement que tous les deux, nous étions inséparables.

Les BD de cette rentrée littéraire à dévorer (et celles à recycler)

Les BD de cette rentrée littéraire à dévorer (et celles à recycler)

Notre sélection des meilleures BD de la rentrée 2018, sans oublier quelques déceptions.

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

Jet Li a refusé de jouer dans Matrix pour rester maître de ses mouvements

L’acteur chinois redoutait de se faire déposséder de ses techniques d’arts martiaux si un studio américain les numérisait.

Newsletters