CultureCulture

Les fans de Justin Bieber ont gagné: le film «Believe» sera projeté en France

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 10.12.2013 à 17 h 49

Il arrivera sur les écrans à partir du 25 décembre. Joyeux Noël.

Justin Bieber's Believe  © Capelight pictures

Justin Bieber's Believe © Capelight pictures

Nous vous expliquions récemment que les fans de Justin Bieber se battaient pour la distribution du documentaire sur leur idole, Believe, en France. Ils ont gagné. Chers fans: bravo, nous avions tort de ne pas y croire. #Believe #NeverSayNever

Ce ne sont pas les mastodontes du secteur (Gaumont, Pathé, ou Paramount) qui offriront ce cadeau aux adolescents, mais Akuentic Live et Côté Diffusion.

Le film sortira le 25 décembre (comme aux Etats-Unis) à 18h dans tous les cinémas CGR (3e circuit cinématographique en France), soit 42 cinémas en France. Puis plusieurs projections suivront, une quotidiennement. «Par exemple le jeudi 26 décembre à 16h, le 27 décembre à 20h...» annonce Akuentic.

Cette diffusion, plus erratique que pour les sorties classiques, est due au fait que Believe ne sort pas comme film mais comme contenu alternatif –une dénomination qui désigne un programme diffusé au cinéma mais qui n’est pas un film (ballet, opéra... en l’occurrence concerts et coulisses de concerts de Bieber).

Cette sortie en contenu alternatif ne coûte pas plus ou moins cher (Akuentic se chargera, avec Côté Diffusion, du sous-titrage du film, de la promotion, de l’impression des affiches, etc) mais permet de ne prévoir que quelques projections du film. «Un choix stratégique, quand on pense à la trajectoire du précédent documentaire sur Justin Bieber, Never Say Never», estime la présidente d'Akuentic, Marie Desnoulez: de bonnes entrées le mercredi de la sortie, le samedi suivant, puis le flop.

Et la sortie d’un contenu alternatif est réglementée, pour ne pas empiéter sur les sorties de films classiques. «En général les documentaires sortant en contenus alternatifs ne font qu’une ou deux projections, là nous en prévoyons une dizaine», ajoute Marie Desnoulez.

Ça aurait donc pu être une sortie Pathé Live plus que Pathé ou Gaumont. Thierry Fontaine, directeur général de Pathé Live, explique [1]:

«Nous sommes certes le premier distributeur d'opéras et de ballets au cinéma en France mais nous avons aussi distribué au cinéma des artistes aussi divers que M.Pokora ou Florence Foresti (qui demeure le record absolu en termes d'entrées avec 87000 spectateurs en une séance). Et notre programmation à venir démontrera encore la diversité de nos choix. Nous avons décliné l'offre du producteur de Believe de distribuer le film en France car nous avons trois gros projets de distribution en cours et nous n'avions tout simplement pas le temps et les ressources nécessaires pour nous occuper correctement de ce film dans un délai que nous considérions trop court pour effectuer un travail satisfaisant».

Ce sera donc finalement une diffusion Akuentic/Côté Diffusion. Qui leur permettra de se faire connaître d’un public plus jeune dont la gratitude vis-à-vis de ceux qui leur permettront enfin de voir leur idole sur grand écran sera immense. Et qui pourra acheter ses pré-ventes dès ce lundi 9 à 15h sur le site d’Akuentic.

C.P.

[1] Une première version de l'article (mis à jour le 10/12/2013) rapportait les propos de Marie Desnoulez disant: «Mais Pathé Live ne veut pas brouiller sa ligne artistique, beaucoup plus axée sur l’opéra. Nous aussi, nous diffusons de l’opéra. Mais nous voulons balayer toute la culture et tous les programmes, de Wagner à Justin Bieber.» Ces propos attribuent à Pathé Live des intentions qu'ils n'ont pas, selon Thierry Fontaine, directeur général de Pathé Live, qui l'a expliqué à Slate dans un droit de réponse, et ont donc été supprimés du corps de l'article. Voici le droit de réponse dans son intégralité:

Dans l'article de Charlotte Pudlowski intitulé "Les Fans de Justin Bieber ont gagné" publié hier sur votre site, la journaliste rapporte les propos d'une personne qui croit savoir pourquoi la société Pathé Live a décidé de ne pas distribuer le film "Believe" en France. La journaliste rapporte ainsi les propos suivants entre guillemets «Mais Pathé Live ne veut pas brouiller sa ligne artistique, beaucoup plus axée sur l’opéra» Vous auriez pu entrer en contact avec nous pour nous demander directement les raisons de notre refus de distribuer ce film plutôt que de relayer la déclaration d'un tiers qui semble connaître nos motivations alors que nous n'avons aucun rapport avec cette personne. Les propos rapportés sont simplement ineptes : nous sommes certes le 1er distributeur d'opéras et de ballets au cinéma en France mais nous avons aussi distribué au cinéma des artistes aussi divers que M.Pokora ou Florence Foresti (qui demeure le record absolu en termes d'entrées avec 87000 spectateurs en une séance). Et notre programmation à venir démontrera encore la diversité de nos choix. Nous avons décliné l'offre du producteur de "Believe" de distribuer le film en France car nous avons 3 gros projets de distribution en cours et nous n'avions tout simplement pas le temps et les ressources nécessaires pour nous occuper correctement de ce film dans un délai que nous considérions trop court pour effectuer un travail satisfaisant. C'est aussi simple que cela. Merci.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (740 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte