CultureCulture

A quand l'arrivée de Netflix en France?

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 05.12.2013 à 11 h 46

Quartiers généraux de Netflix en Californie en 2011. REUTERS/Robert Galbraith

Quartiers généraux de Netflix en Californie en 2011. REUTERS/Robert Galbraith

Des représentants de Netflix ont été reçus mercredi matin à l'Elysée, afin de discuter d'un possible lancement de la plateforme en France, rapporte Reuters. «"Netflix voulait se renseigner sur les conditions juridiques de son éventuelle installation en France dans le cadre d'une tournée européenne de prospection", a expliqué la source à l'Elysée.»

Car si plusieurs journaux, comme le Figaro, annoncent déjà l'arrivée de la plateforme vidéo pour 2014, les obstacles restent pourtant de taille.

Comme nous l'expliquions sur Slate en juillet dernier, si la venue de cet acteur de poids (40 millions d'abonnés dans le monde, un catalogue de films impressionnant) serait une excellente nouvelle pour les cinéphiles français et la lutte contre le piratage, l'exception culturelle française complique les choses.

Outre cette exception, il y a bien sûr le fait que Netflix devrait payer ses impôts en France et non s'installer au Luxembourg ou en Irlande; il lui faudrait aussi contribuer au financement du cinéma français comme le font actuellement les autres diffuseurs comme sites de streaming légaux (Canal Play Infinity etc) et les chaînes de télévision. Cela coûterait de l'argent, certes, mais Netflix n'en manque pas.

Le principal point d'achoppement reste celui de la «chronologie des médias», qui régit l’ordre d’apparition d’un film sur différents supports. Nous vous l'expliquions alors:

«Une fois qu’un film est produit, on n’a pas le droit en France de le sortir comme on veut en DVD ou sur Internet. Il  y a une chronologie de son exploitation à respecter. La SVOD (c’est-à-dire pas la simple VOD, mais la VOD par abonnement, où l’on paye un prix fixe pour des contenus illimités) est le bout de la chaîne d’exploitation. En France, il faut attendre trois ans avant de mettre un film en SVOD. Contre quatre mois pour un DVD, ou la VOD avec paiement à l'acte (comme iTunes).

Si Netflix avait un site français, le film le plus récent que vous y trouveriez, ce serait par exemple Carlos (sorti en juillet 2010) ou Camping 2. Ce que vous trouvez sur les plateformes actuelles comme Canal Play Infinity et qui ne sont pas franchement un succès.»

Cette chronologie pourrait être bouleversée, en vertu des préconisations du rapport Lescure: mais le délai pour la SVOD passerait à 18 mois au lieu de 36 actuellement. Toujours pas idéal pour Netflix qui, aux Etats-Unis, connaît des délais de 4 mois en moyenne. Si le gouvernement devait décider de céder sur ce terrain, et de raccourcir encore les délais, il devrait affronter la colère du secteur. Déjà échaudé depuis les discussions houleuses sur la convention collective du cinéma. Il n'est pas dit que cette colère soit apaisée d'ici 2014.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (740 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
VODvidéostreamingNetflixFrance
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte