CultureCulture

Hunger Games: les jeunes Américaines se mettent au tir à l'arc grâce à Katniss

Cécile Dehesdin, mis à jour le 27.11.2013 à 15 h 44

Extrait de l'affiche de Hunger Games: L'embrasement

Extrait de l'affiche de Hunger Games: L'embrasement

Si vous ne pouvez pas devenir meilleurs amis avec Jennifer Lawrence, l'actrice de Hunger Games: L'embrasement, sorti ce 27 novembre en France, vous pouvez au moins acquérir les talents de l'héroïne qu'elle interprète.

Katniss, la protagoniste de la saga destinée aux jeunes (et moins jeunes) adultes, est une archère émérite. C'est même ce qui lui permet de survivre dans son monde dystopique où des enfants de chaque district d'une ville doivent se battre jusqu'à la mort lors des Hunger Games.

Et dans la vraie vie, Katniss fait école: de nombreuses jeunes filles inspirées par cette héroïne se sont mises au tir à l'arc, a remarqué le site de la radio américaine NPR.

NPR raconte ainsi qu'un club de tir à l'arc du Colorado, traditionnellement composé de chasseurs, accueille désormais des filles d'une dizaine d'années, toutes fans de Katniss. Plusieurs équipementiers sportifs disent avoir noté une augmentation des ventes d'arcs et de flèches depuis que la saga littéraire est passée au cinéma, en 2012. Au point de devoir attendre cinq mois pour obtenir le type d'arc qu'utilise Jennifer Lawrence dans le film, affirme Boyd Wild, qui possède un magasin consacré au tir à l'arc.

Même constat en Caroline du Nord, rapporte le Times-News, où un club reçoit de plus en plus d'appel de personnes citant les Hunger Games comme raison de se mettre au tir à l'arc.

Denise Parker, la présidente de USA Archery, la fédération de tir à l'arc, explique à NPR que personne ne s'attendait à cet intérêt: «On a déjà eu du tir à l'arc dans d'autres films. Mais jamais cette sorte de poussée subite». La fédération a vu une augmentation conséquente de ses membres, qu'elle attribue à Katniss.

Le pauvre Harry Potter n'avait pas eu un effet si positif: si quelques fans s'étaient mis au Quidditch, la saga avait surtout eu mis en danger les chouettes indiennes, beaucoup d'enfants les demandant comme animal de compagnie.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte