CultureCulture

Mais qui est Pascal Humbert, le mec à côté de Bertrand Cantat?

Eric Nahon, mis à jour le 18.11.2013 à 9 h 58

Detroit, le nouveau groupe de l'ancien chanteur de Noir Désir, sort son premier album, forcément controversé. C’est un duo. Il y a Cantat et «l’autre»… qui a pourtant une carrière musicale bien remplie.

Pascal Humbert et Bertrand Cantat.

Pascal Humbert et Bertrand Cantat.

On a beaucoup parlé de l’étroite collaboration musicale de Bertrand Cantat et de Romain Humeau, du groupe Eiffel. Mais on connait moins le travail que Cantat a mené avec Pascal Humbert, l’autre moitié du duo Detroit, qui sort son premier disque (forcément controversé) ce lundi 18 novembre.

Pascal Humbert n’est pas un musicien par défaut, un substitut à Noir Désir ou un opportuniste. Les liens musicaux tissés avec Cantat sont réels…  

Et si les sonorités ne sont pas si éloignées de certaines compositions de Noir Désir ou des travaux de Serge Tessot-Gay, c’est qu’Humbert et Cantat se sont nourris des mêmes influences comme le Gun Club, les Violent Femmes, The Cure et Joy Division.

1. Un musicien indé respecté

Déjà, Pascal Humbert est un bassiste. Un type qui sait composer de la musique et rythmer des morceaux.

Il a commencé à taquiner son instrument dans les années 1980, notamment dans le groupe Passion Fodder, avec le légendaire Théo Hakola. Puis on a commencé à retenir son nom dans la formation américaine 16 Horsepower, dont la country sombre allait enchanter (et largement influencer) les années 1990.

Après la séparation de 16 Horsepower, Humbert a fait partie entre autre de l'excellente formation Santa Cruz, dont on conseillera l'album Welcome to the Red Barn pour une sensation de délassement instantanée.

2. Une influence de Cantat et de Noir Désir

En 1987, le premier album de Noir Désir (Où veux-tu qu’je r’garde) était produit par Théo Hakola, le chanteur de Passion Fodder.

Par ailleurs, on a également beaucoup comparé 16 Horsepower, le second groupe d’Humbert, à Noir Désir. Pourquoi cette analogie? D’abord pour l’influence évidente du Gun Club sur les deux formations, cette fascination pour la musique de l’âme, ce blues vaudou passé à la moulinette de l’électricité sauvage.

Cantat a parfois été invité sur les disques du groupe…pour reprendre notamment un titre du Gun Club, Fire Spirit, et 16 Horsepower a effectué les premières parties de la formation bordelaise lors de la tournée de l'album 666.667 Club, en 1996-1997.

3. Une collaboration ancienne

Après la séparation de Noir Désir, en 2010, Cantat et Humbert se sont retrouvés, l’année suivante, pour composer la musique d’un spectacle mis en scène par Wadji Mouawad à partir d'oeuvres de Sophocle, présenté la même année au festival d’Avignon (entraînant l'annulation de la participation de Jean-Louis Trintignant au festival). Detroit, et sa musique à la fois si singulière et si familière, n'est donc pas un projet de circonstance.

Eric Nahon

Eric Nahon
Eric Nahon (33 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte