CultureCulture

Elucubrations: Antoine serait encore chanteur

Cécile Chalancon, mis à jour le 17.11.2013 à 19 h 05

Antoine via Wikimedias Commons

Antoine via Wikimedias Commons

«Prostitution: le chanteur Antoine lance une pétition contre la pénalisation», titre 20Minutes. Une pétition signée par «Florence Arthaud, Alain Souchon, Mickey 3D, Mireille Darc, Chantal Goya, Raphael, Thomas Dutronc, Catherine Deneuve ou encore Line Renaud...» réunis par «leur ami chanteur», nous apprend Le Point. Ils ne sont pas les seuls:

Et si l'on arrêtait de dire qu'Antoine est «chanteur»[1]?

Regardons un peu sa biographie et sa discographie (généreusement fournie par Wikipedia).

Alors, oui, il y a Les Elucubrations:

1966. Il y a donc 47 ans.

Après, on trouve bien des albums. Jusqu'en 1974, date à laquelle «il largue les amarres à bord de Om, goélette en acier de 14 m construite au chantier Meta de Tarare (Rhône). Il parcourt en solitaire 17 000 milles, de Port-Étienne à Rio, de l’île du Prince à Sainte-Hélène, de Tristan da Cunha à Cayenne, jusqu'en 1980. Puis à partir de 1981 et jusqu'en 1989, il navigue en Atlantique et dans le Pacifique à bord de Voyage, un sloop en aluminium Strongall de 10,05 m dériveur intégral, également construit au chantier Prometa de Tarare. Depuis 1989, il navigue à bord de Banana Split, un catamaran en aluminium de 12,50 m de long, construit chez Prometa qui s'est installé à Saint-Raphaël (Var)».

Ponctuellement, il sort des disques, qui financent ses voyages. Jusqu'en 2012, quand il publie Demain loin, premier disque après «plus de 25 années [de] silence discographique (si l'on parle d'album original)» (ce n'est pas moi qui le dit, mais un site de fans d'Antoine). «Il préfère les océans, les terres lointaines, les rêves éveillés et les horizons promesses», nous explique-t-on. Ce qui sont de bien belles préférences, d'ailleurs.

Antoine? On pourrait dire: «Antoine, celui de la publicité pour ATOL, LES OPTICIENS» (depuis 1999):

Ou «Antoine, celui que l'on voit tout le temps chez Drucker»:

Ou «Antoine, partageur de rêves» ou «Antoine, photographe vidéaste». Cette fois-ci, c'est lui qui le dit:

Ou donc maintenant, «Antoine, celui qui milite contre la pénalisation de la prostitution». Celui qui «sans cautionner ni promouvoir la prostitution, [refuse] la pénalisation des gens qui se prostituent et de ceux qui ont recours à leurs services, et [demande] l'ouverture d'un vrai débat sans a priori idéologique» et «lutte pour qu'on "l'on rende aux personnes qui se prostituent les mêmes droits qu'aux autres travailleurs"», estimant que «se battre contre la prostitution non contrainte, c'est dissiper en vain de l'énergie qui devrait être consacrée à la lutte contre le véritable proxénétisme de contrainte et la traite des êtres humains, les vrais ennemis».

Mais «Antoine, chanteur», sérieusement?

C.C.

[1] Il y a sûrement beaucoup à dire sur cette pétition, et les autres, mais ce n'est pas l'objet de ce post, qui traite un point beaucoup plus léger. Retourner au post.

Cécile Chalancon
Cécile Chalancon (99 articles)
Editrice à Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte