Partager cet article

Comment la Norvège réinvente les émissions avec la «slow TV»

TV tricotée. antjverena via Flickr CC License by.

TV tricotée. antjverena via Flickr CC License by.

Si vous êtes en Norvège et que vous allumez la télévision aujourd’hui, vous pourrez très bien tomber sur la rediffusion d’une croisière de 134 heures ou une émission montrant simplement un feu de cheminée en train de brûler. En marge des séries d’action et des programmes courts et dynamiques, la télévision norvégienne se réinvente en passant à la «slow TV», rapporte le site Deutsche Welle.

La chaîne publique cherche avec ces programmes longs à rompre avec une télé où tout s’enchaîne très vite, où tout est prêt à être consommé dans l’instant et jeté ensuite.

«Nous voulons permettre aux personnes de finir leurs phrases. Ce n’est pas dans le but de changer la façon dont fonctionne la télévision, c’est un supplément, quelque chose différent de la plupart des autres programmes que vous pouvez voir. Et les spectateurs semblent apprécier ça», explique à DW Lise May Spissøy, responsable chez NRK2, la télévision publique norvégienne, d’une émission marathon sur l’art du tricot.

Si les responsables de NRK sont aujourd’hui fiers de leur «slow TV», ils n’ont pas toujours eu la certitude qu'elle marcherait. La première expérience de «télévision lente, mais noble», d’après la directrice de la chaîne, remonte à 2009.

À l’occasion du centième anniversaire d’une ligne de chemin de fer, NRK décide de diffuser en direct les sept heures du trajet qui relie Oslo à Bergen.

«Dans la semaine de la diffusion de l’émission, nous avons commencé à penser: "Oh bordel, qu’avons-nous fait? Il n’y a aucun moyen de se retirer, et nous sommes sur le point de transmettre sept heures de voyage en train". Nous n’avions même pas eu le temps de regarder l’intégralité de l’enregistrement», a raconté Rune Møklebust, un des producteurs de l’émission, à Deutsche Welle.

Malgré sa diffusion en même temps que des succès commerciaux comme X-Factor sur d’autres chaînes, l’émission reçoit «plus de retours sur Twitter et Facebook que [la chaîne n’en avait] jamais eus», commente Møklebust. Les 4% de part d’audience de la chaîne publique NRK2 atteignent subitement 15%, «deux fois l’audience de NRK1 et trois fois celle de TV [la première chaîne privée]».

En mai, c’était le tabloïd VGTV qui s’était fait remarquer en battant le record de l’interview la plus longue du monde, alors détenu par des Néo-zélandais pour une interview de 26 heures. Hans Olav Lahlum, historien, joueur d’échecs et écrivain (entre autres) a répondu aux questions du journaliste Mads Andersen pendant 30 heures 1 minute et 44 secondes.

Un nouvelliste bat le record du monde pour la plus longue interview en direct. NTDTV via Youtube.

Mais après tout, commente le Guardian, les gens passent parfois des après-midis à regarder des gens ne rien faire dans des émissions de télé-réalité comme Loft Story ou Secret Story.

Alors autant rendre ça utile et apprendre le tricot. NRK compte justement diffuser une tentative pour battre le record mondial de tricotage de pull «du mouton au sweat» à la TV le 1er novembre. Il faudra faire moins de 4 heures et 51 secondes pour battre les Australiens, détenteurs actuels du record.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte