CultureCulture

Lou Reed fut-il la première rock star ouvertement bisexuelle?

Slate.com, mis à jour le 29.10.2013 à 9 h 55

Juin 2006. REUTERS/Alessia Pierdomenico

Juin 2006. REUTERS/Alessia Pierdomenico

Peu après la mort de Lou Reed à 71 ans ce dimanche, Rostam Batmanglij, de Vampire Weekend tweetait que la rock star légendaire était «peut-être le premier songwriter à être sorti du placard», une allusion à la bisexualité supposée de Lou Reed. Tout au long de sa vie, Lou Reed fut célèbre pour son comportement de sybarite et son mode de vie peu orthodoxe. Mais était-il bisexuel?

Il n’était certainement pas hétérosexuel. Adolescent, Lou Reed développa des «penchants homosexuels», ce qui alarma ses parents, qui le contraignirent à subir des séances d’électrochocs (il évoque ce traitement de manière très vibrante dans la chanson Kill Your Sons). Au cours de sa période glam rock, le personnage scénique de Lou Reed jouait plus que fréquemment sur la corde de l’androgynie, ce qui, ajouté à son amitié aussi connue que tumultueuse avec David Bowie, quant à lui ouvertement bisexuel, donnait le sentiment que l’homme était caractérisé par un pansexualisme efféminé.

Au cours des années 1960 et 1970, Lou Reed est par ailleurs réputé avoir eu en certain nombre d’amants du même sexe que lui, mais la plupart de ces histoires demeurent de purs commérages. Billy Name, photographe et visiteur régulier de la Factory, a ainsi affirmé qu’il aurait eu des relations sexuelles avec Lou Reed en 1968, bien que leur histoire ne paraisse pas des plus passionnées.

La relation de Lou Reed avec Rachel, une transsexuelle dont on ne sait pas grand-chose, est plus documentée. Rachel accompagna Lou en tournée au milieu des années 1970 et les deux étaient connus pour être amoureux l’un de l’autre. Si Rachel semble s’être identifiée comme une femme, Lou Reed faisait référence à elle dans les deux genres, et parfois dans la même phrase:

«Elle n’était pas du tout impressionnable. Il n’avait presque rien entendu de ma musique et ne l’a pas particulièrement appréciée la première fois.»

Après leur rupture, Reed se maria avec Sylvia Morales, femme hétérosexuelle qui aurait, selon les dires, exercé le métier de dominatrice à temps partiel (ils divorcèrent plus tard).

Les biographes de Lou Reed et une bonne partie de ses fans tiennent souvent sa bisexualité pour acquise. Chris Roberts, auteur de Lou Reed: The Stories Behind the Songs décrit ainsi le chanteur comme un «déjanté bisexuel de la Factory», un «défoncé au speed bisexuel» et un «étudiant bisexuel de Dostoïevski».

Certaines nécrologies ont mentionné sa bisexualité sans explication ni réserve. Mais tout au long de sa vie, Lou Reed fut constamment évasif au sujet de sa propre sexualité. Au cours d’une fameuse interview confrontation avec Lester Bangs, Lou Reed se montra encore plus cryptique sur le sujet en déclarant:

«L’idée que tout le monde est bisexuel est une idée assez populaire à l’heure actuelle, mais je considère sa validité comme limitée. Je pourrais dire, par exemple que si, d’une manière ou d’une autre, mon album aide les gens à décider ce qu’ils sont, alors j’aurais le sentiment d’avoir accompli quelque chose de ma vie. Mais ce n’est pas ma vision des choses… Tu ne peux pas écouter un disque et dire, “Oh, c’est ça qui m’a poussé à être gay, je vais devenir gay.” De nombreuses personnes vont avoir une ou deux expériences, et ça sera tout. Les choses pourraient bien ne pas changer d’un iota... quand un enfant atteint la puberté, il a généralement fait son choix. Les mecs qui se baladent avec du maquillage, c’est juste rigolo. Pourquoi donc les hommes ne pourraient-ils pas mettre du maquillage et s’amuser comme le font les femmes?»

Et quand Lester Bangs interrogea Lou Reed sur son prochain album, ce dernier lui répondit:

«Je pourrais arriver avec un album bien réac. Avec une chanson contre les gays, qui dirait en substance “retournez dans le placard, putain de pédales!” Ça serait vraiment marrant.»

Malgré l’occasionnelle candeur de sa musique, la sexualité de Lou Reed demeurera sans doute un point obscur. Vers la fin de sa vie, il épousa sa compagne de longue date Laurie Anderson et le couple était, de l’avis de la plupart des gens, très heureux. Les paramètres précis de sa sexualité demeurent pourtant peu clairs. Lou Reed était-il bisexuel, pansexuel, ambigu? Ce qui est certain, c’était qu’il était avant tout un homme moderne.

Max Joseph Stern

Traduit par Antoine Bourguilleau

Slate.com
Slate.com (483 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte