C'est dans l'actuCulture

Comment Lou Reed a fait chuter le communisme

Caroline Piquet, mis à jour le 28.10.2013 à 13 h 52

Quel est le rapport entre le chanteur du Velvet Underground, décédé ce 27 octobre, et l'homme de lettres et homme politique tchèque, décédé en 2011?

Lou Reed et Vaclav Havel, en 2005 à Prague. REUTERS /David W Cerny

Lou Reed et Vaclav Havel, en 2005 à Prague. REUTERS /David W Cerny

Vaclav Havel, homme de lettres et homme politique tchèque atypique, aurait dit en 1990 à Lou Reed, mort ce dimanche 27 octobre: «Savez-vous que je suis président grâce à vous?»

C’est ce que l’on peut lire dans Encyclopedia of the Cold War («Encyclopédie de la guerre froide ») relève Rob Wile du Business Insider.

En 1968, Vaclav Havel s’est rendu aux Etats-Unis et a rapporté sous le manteau en Tchécoslovaquie un enregistrement du Velvet Undergroung, ajoute Rob Wile, précisant que les sources divergent sur le titre de l’album en question: «Certains disent que c’est le premier album du groupe (The Velvet Underground and Nico, 1967, NDLR) ou White Light/White Heat» (1968). L’album, selon le biographe Rob Jovanovic, cité par le Business Insider, a profondément influencé la dissidence culturelle du pays du bloc de l'Est:

«Il a vite été dupliqué, et a commencé à circuler dans les milieux underground de Prague, influençant l’avant-garde qui s'est mise à donner des concert clandestins autour de la capitale.»

Parmi ces groupes, les Plastic People of the Universe (PPU), très marqués par le groupe de Lou Reed. Ci-dessous, la cover de Sweet Jane du Velvet par les PPU:

Ce groupe, fondé un mois après la répression du Printemps de Prague, va être poursuivi et harcelé par le gouvernement de la Normalisation en Tchécoslovaquie (1968-1989). Le New Republic précise:

«La persécution (de ce groupe) va à son tour influencer Vaclav Havel dans la rédaction de la célèbre Charte 77, pétition demandant le respect des droits de l’homme (…). Le soulèvement qui a contribué à renverser le régime, à son tour, tire son nom du groupe de Reed: la Révolution de velours [«velvet» en anglais, NDLE].»

Cette histoire, Lou Reed l’a racontée dans son livre Parole de la Nuit Sauvage, paru aux éditions 10/18, dans lequel il reproduisait son entretien en 1990 avec Vaclav Havel, devenu président de la République tchècoslovaque, et dont Radio Néo avait publié quelques extraits, deux jours après la mort de l’homme d’Etat. Voici ce que confiait Vaclav Havel à Lou Reed:

«L’esprit des années soixante, la rébellion contre le pouvoir installé, a eu un impact très net sur l'évolution spirituelle de ma génération et celle des gens plus jeunes. Et curieusement, cet esprit s'est transcendé dans le présent. Mais la différence entre notre révolution et cette rébellion d'il y a 20 ans, c'est que nous avons franchi une étape de plus. Aussi minime et insignifiant ce progrès soit-il, nous avons cependant eu conscience d'une chose: on ne peut pas se contenter de détruire, encore faut-il reconstruire, et d'une autre manière. Beaucoup de gens ont pris des responsabilités d'ordre politique. Michael Kotap, par exemple, sans doute le rocker le plus célèbre en Tchécoslovaquie, est aujourd'hui l'un des députés les plus efficaces de notre parlement fédéral.»

Caroline Piquet
Caroline Piquet (60 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte